mercredi 18 mai 2022
AccueilActualitésInternationalLes entreprises pour l’écologie se fédèrent

Les entreprises pour l’écologie se fédèrent

Publié le

Six entreprises monégasques composent la Chambre des énergies renouvelables et de l’écologie de Monaco (Cerem). Parmi elles, Newteon fait la promotion du vélo électrique et MGE Monaco Green Energy s’emploie à développer des centrales photovoltaïques.

 

Elles sont discrètes, mais contribuent à la mise en œuvre de solutions en faveur du développement durable en Principauté. Six entreprises — Lexwell, EauNergie, GreenHeart, Newteon, MGE Monaco Green Energy et JLA Leadership Monaco — qui se sont fédérées au sein de la Chambre des énergies renouvelables et de l’écologie de Monaco (Cerem), créée en 2012. « Nous voulions constituer un réceptif pour les entreprises monégasques ancrées dans les énergies renouvelables, qu’elles soient productrices d’énergie, dans le développement durable, dans l’économie d’énergie ou dans l’écologie », détaille Éric Villalonga, président de la Cerem et gérant de MGE Monaco Green Energy. Son entreprise est « référente dans la mise en place et le développement de centrales photovoltaïques à l’international, avec comme base arrière Monaco ». MGE verse dans la recherche de projets et leur mise en place avec des investisseurs de différents pays, à l’instar du Kazakhstan, de l’Afrique ou, plus récemment, de la Chine. « Avec la COP21, on va avoir une obligation de montée en puissance du pourcentage d’énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles. Dans moins de vingt ans, nous devrons être à 30 %. »

 

« Optimisée »

Pour le patron de Monaco Green Energy, l’énergie solaire est de loin la plus rentable, même par rapport à l’éolien. « Le soleil est gratuit », plaisante-t-il. « Surtout dans nos régions, une fois la centrale photovoltaïque payée, sa capacité de production est sans coût annexe hormis les frais de maintenance. C’est une technologie très optimisée », prône Éric Villalonga. C’est ce même engagement en faveur des énergies propres qui transparaît du côté du Newteon. Créée en 2006, cette entreprise monégasque met l’accent sur les modes de déplacement doux, en particulier le vélo électrique. En plus de la Principauté, Newteon bénéficie de trois autres points de ventes : à Nice, Saint-Raphaël et Angers. « Nous avons une très grosse partie vente et un peu de location », explique Georges Da Silva, le responsable commercial. Son entreprise propose majoritairement des vélos électriques, mais aussi quelques scooters électriques. « Nous testons tous nos nouveaux modèles sur un circuit test à Monaco. Le vélo électrique est justement très apprécié et appréciable notamment sur ces reliefs », défend le responsable commercial. Et s’il consent que le sud de la France est en retard pour ces modes de déplacement par rapport à la moitié nord, « les mentalités sont en train de changer », se félicite Georges Da Silva.

Publié le

Monaco Hebdo