lundi 15 août 2022
AccueilPolitiqueInflation : les élus s’inquiètent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Inflation : les élus s’inquiètent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Publié le

Alors que l’inflation repart à la hausse de manière fulgurante, le Conseil national a interpellé le gouvernement par le biais d’un communiqué, lundi 27 juin 2022, dans lequel il réclame une hausse des salaires pour les fonctionnaires ainsi que pour les personnels du centre hospitalier princesse Grace (CHPG). « Dans un contexte de retour de l’inflation, les élus se préoccupent du maintien du pouvoir d’achat des fonctionnaires de l’État et de la commune, en activité et retraité », peut-on lire dans ce communiqué, qui nous apprend que les revalorisations du 1er janvier 2022 et du 1er juillet 2022 décidées par l’exécutif, « sans concertation avec le Conseil national (1,2 % puis 2 % soit 3,2 % en tout) », ne couvrent pas la hausse de l’inflation prévue à plus de 5 %. Il en est de même pour la revalorisation de 3,4 % de la valeur du point d’indice du personnel non médical, qui deviendra effective à compter du mois de juillet 2022, jugée « insuffisante » pour compenser l’inflation. La Haute Assemblée s’inquiète particulièrement pour les « salaires les plus modestes affectés par les hausses des coûts de l’énergie, des transports et des produits alimentaires ». Afin de maintenir l’excellence du système de soins monégasque et l’attractivité de l’hôpital public, les élus demandent donc au gouvernement une réévaluation des rémunérations, afin que celles-ci soient enfin en adéquation avec l’évolution de l’inflation. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) français, elle pourrait atteindre les 7 % d’ici le mois de septembre 2022. La question du pouvoir d’achat devrait, à n’en pas douter, animer les prochaines discussions budgétaires entre les deux institutions.

Publié le

Monaco Hebdo