vendredi 12 août 2022
AccueilActualitésSantéRéouverture des écoles : le conseil scientifique est contre

Réouverture des écoles :
le conseil scientifique est contre

Publié le

En France, deux avis du conseil scientifiques datés des 20 et 24 avril 2020, ont été diffusés en fin de soirée le 25 avril 2020 sur le site du ministère des solidarités et de la santé. Le message est clair : il faut maintenir les crèches, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’en septembre 2020. En cause : un risque de contamination jugé « important », couplé à « des mesures barrières particulièrement difficiles à mettre en œuvre chez les plus jeunes ». Face à la décision du gouvernement français de rouvrir les écoles à partir du 11 mai 2020, le conseil scientifique « prend acte » et dit savoir ce que pèse l’ensemble des « enjeux sanitaires mais aussi sociétaux et économiques » liés à la réouverture des écoles. Interrogé par Le Monde, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a indiqué que « cela ne remet pas en cause le schéma de reprise, sauf arbitrage contraire du Premier ministre d’ici à mardi [28 avril 2020 — N.D.L.R.]. Les écoles qui pourront appliquer les mesures sanitaires ouvriront, les autres non ». Dans sa deuxième publication, « enfants, écoles et environnement familial », le conseil scientifique dresse la longue liste des conditions sanitaires minimales à respecter pour l’accueil des élèves, ainsi que le dispositif de surveillance à déployer, un dispositif qui inclut les personnels des établissements : information aux parents, étalement des horaires d’entrée et de sortie pour éviter que les élèves ne se croisent, multiples lavages de mains, distanciation sociale de 1 mètre au minimum en classe, mais aussi dans les couloirs, dans les escaliers, dans le réfectoire et dans les transports scolaires, « bionettoyage » des établissements plusieurs fois par jour, possibilité que les enfants déjeunent à leur bureau dans leur salle de classe… Selon le conseil scientifique, le masque doit être rendu obligatoire pour les personnels et les élèves dès le collège. Pour les élèves de maternelle et en élémentaire, le port du masque semble en effet quasi-impossible à imposer de manière efficace jugent ces scientifiques. Si un cas positif est détecté, ces experts demandent à ce que tous les membres du foyer soient testés, afin d’avoir une idée précise de la contamination, et de pouvoir décider des mesures d’isolement à prendre. Tout en prévenant clairement : « Si le foyer est composé de plusieurs enfants, la durée d’isolement pourrait s’avérer longue. » Suite à cette deuxième publication du conseil scientifique, Jean-Michel Blanquer a estimé sur son compte Twitter le 25 avril 2020 que ce document fixe « la base pour l’élaboration du protocole sanitaire annoncé pour donner un cadre sûr au déconfinement scolaire ». Face à ce débat, les syndicats enseignants français sont extrêmement sceptiques, et beaucoup ont même affiché une réelle inquiétude face à une liste de préconisations qu’il leur semble impossible d’appliquer. D’autres craignent que cette décision ne favorise la propagation d’une deuxième vague de contamination.

Publié le

Monaco Hebdo