dimanche 7 août 2022
AccueilActualitésInternationalFrançais de l’étranger : Juppé en tête, Sarkozy grand perdant

Français de l’étranger : Juppé en tête, Sarkozy grand perdant

Publié le

Les Français de l’étranger ont voté en masse pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre. Le dimanche 20 novembre, 53 084 électeurs ont en effet exprimé leur suffrage via internet. C’est bien plus que lors de la primaire socialiste en 2011 où 7 000 électeurs seulement s’étaient mobilisés. Et contrairement aux résultats en Métropole et en Outre-mer où François Fillon a été contre toute attente plébiscité avec 44,1 % des suffrages, à l’étranger, c’est Alain Juppé qui est arrivé en tête. Le maire de Bordeaux a en effet recueilli 45,5 % des voix, devant François Fillon, 37,3 %. En revanche, c’est un désaveu total pour l’ex-président Nicolas Sarkozy qui n’a recueilli à l’étranger que 8,7 % des suffrages. Les Français de l’étranger ont aussi été séduits par la seule femme de cette primaire, Nathalie Kosciusko-Morizet, puisqu’elle a recueilli 5 % des voix, contre 2,6 % en Métropole. Qu’en est-il du vote des Français de Monaco qui ont toujours plébiscité Nicolas Sarkozy lors des élections présidentielles ? Impossible de savoir pour l’heure dans le détail ce qu’ont voté les 173 électeurs inscrits à Monaco. Seule certitude : la 5ème circonscription des Français établis hors de France — dont fait partie la Principauté — a aussi préféré Alain Juppé. Sur les 2 462 votants de cette circonscription, 1 017 personnes ont en effet accordé leur voix au maire de Bordeaux (soit 41,4 % des voix), 905 à François Fillon (36,8 %), et seulement 343 à Nicolas Sarkozy (13,9 %). Autre surprise de ce scrutin : dans les Alpes-Maritimes que l’on croyait être un fief pro-Sarkozy, François Fillon est arrivé en tête du premier tour dans toutes les grandes villes du département. A deux exceptions près : Menton et Saint-Laurent-du-Var, où Nicolas Sarkozy a réussi à arracher la première place. À Nice par exemple, François Fillon a recueilli 38,61 % des voix, Nicolas Sarkozy est deuxième (35,55 %) et Alain Juppé, troisième, loin derrière, avec 19,99 % des suffrages. Reste à voir si l’incroyable percée de François Fillon, le plus libéral et conservateur des candidats, se confirmera au second tour. Réponse le dimanche 27 novembre.

Publié le

Monaco Hebdo