vendredi 2 décembre 2022
AccueilPolitiqueCovid-19 Dispositif sanitaire : ce qui a changé depuis le 28  février

Covid-19 Dispositif sanitaire : ce qui a changé depuis le 28  février

Publié le

La situation continue de s’améliorer sur le front de la pandémie de Covid-19. Le prince Albert II a donc décidé d’alléger le dispositif sanitaire en conséquence.

« Une diminution du taux d’incidence de 30 % par rapport à la semaine précédente, ainsi qu’une baisse sensible des hospitalisations. » Ce sont les deux principaux indicateurs qui ont conduit le prince Albert II à décidé d’un nouvel allégement des mesures sanitaires contre la pandémie de Covid-19. Prises « sur proposition » du gouvernement monégasque, et « après concertation avec les professionnels de santé et le Conseil national », ces décisions sont effectives depuis le lundi 28 février 2022. La prudence reste toutefois de mise, car le taux de positivité à Monaco reste élevé. Estimé à 9,8 %, il ne baisse pas vraiment, confirmant que le coronavirus continue de circuler en principauté. Lors d’une conférence de presse, le 25 février 2022, le conseiller pour les affaires sociales et la santé, Didier Gamerdinger, a donné quelques informations, expliquant que l’essentiel des contaminations se déroule dans le cadre familial, et qu’à Monaco l’âge moyen des malades est de 41 ans.

Les boîtes de nuit restent portes closes et les karaokés ne sont toujours pas permis. Un calendrier de reprise, impliquant un certain nombre de mesures sanitaires, est à l’étude du côté du gouvernement

Passe

En France, le 22 février 2022, le ministre de la santé, Oliver Véran, a donné les critères nécessaires à la levée du passe vaccinal : « Autour de 1 500 patients Covid en réanimation », un nombre de reproduction R — aussi appelé taux de reproduction — « durablement inférieur à 1 », et un taux d’incidence « entre 300 et 500 au maximum ». Au vu de la situation sanitaire française, Olivier Véran a estimé que la levée du passe vaccinal pourrait devenir une réalité dans « tout ou partie des lieux où il s’applique » d’ici mi-mars 2022. À Monaco, Didier Gamerdinger a indiqué pour sa part qu’un nouveau relâchement des contraintes sanitaires pourrait être envisagé si le taux d’incidence (1) se stabilisait entre 300 et 400, soit légèrement plus bas qu’en France.

Cocktails

La situation sanitaire sera réévaluée par le gouvernement monégasque chaque semaine. En attendant, depuis le 28 février 2022, le port du masque à l’école pendant la récréation et le sport en extérieur a été supprimé. Obligatoire depuis le 10 janvier 2022, la présentation du passe sanitaire pour les salariés du secteur des services jugés « essentiels », notamment les administrations publiques, les banques, ou les sociétés concessionnaires, a aussi été levée. En revanche, le passe sanitaire reste en vigueur pour les clients des commerces, ainsi que pour les lieux qui accueillent du public, dans lesquels il était déjà exigé. Il est à nouveau possible de participer à des cocktails debout, de consommer au comptoir, de profiter des tables mange-debout et des services de vestiaire. « Les pauses cafés et autres évènements conviviaux entre collègues sont désormais possibles », précise le gouvernement princier. En revanche, la limite de l’ambiance musicale reste fixé à 74 décibels, et les buffets organisés en libre-service sont toujours prohibés.

À Monaco, Didier Gamerdinger a indiqué pour sa part qu’un nouveau relâchement des contraintes sanitaires pourrait être envisagé si le taux d’incidence (1) se stabilisait entre 300 et 400, soit légèrement plus bas qu’en France. © Source : gouvernement princier.

Obligatoire depuis le 10 janvier 2022, la présentation du passe sanitaire pour les salariés du secteur des services jugés « essentiels », notamment les administrations publiques, les banques, ou les sociétés concessionnaires, a aussi été levée

Boîtes de nuit

Selon la même logique, les boîtes de nuit restent portes closes et les karaokés ne sont toujours pas permis. Un calendrier de reprise, impliquant un certain nombre de mesures sanitaires, est à l’étude du côté du gouvernement. Pour les sports amateurs, c’est aussi la détente. Les sports de combat, ou de contact, peuvent reprendre. Et à partir du 7 mars 2022 le masque ne sera plus imposé lors de la pratique d’un sport en intérieur. Alors que le télétravail était obligatoire trois jours par semaine, il sera « recommandé » à partir du 5 mars 2022 pour les salariés et les employeurs qui le désirent. Enfin, celles et ceux qui refusent d’utiliser un vaccin à ARN messager contre le Covid-19 vont pouvoir se tourner vers le vaccin Novavax, puisqu’une livraison est attendue à Monaco début mars 2022 (2). Mais attention : cela ne sera possible que pour les premières injections. Novavax ne sera pas proposé pour les doses de rappel. Reste désormais à voir comment la situation sanitaire va évoluer en principauté. Le gouvernement monégasque assure qu’il « poursuit l’analyse permanente de la situation sanitaire, afin d’adapter le dispositif en vigueur. Il travaille sur des allègements potentiels qui pourraient être prochainement mis en œuvre, en fonction des indicateurs sanitaires. Des concertations sont d’ailleurs prévues dans les prochains jours ». À suivre.

1) Le taux d’incidence correspond au nombre de cas positifs enregistrés sur les 7 derniers jours, rapporté à 100 000 habitants. Le seuil d’alerte est fixé à 50.

2) Pour bénéficier d’une vaccination avec Novavax, contacter le 92 05 55 00.

Publié le

Monaco Hebdo