dimanche 25 septembre 2022
AccueilAutoRenault Kangoo Van E-Tech « Silence, ça tourne »

Renault Kangoo Van E-Tech « Silence, ça tourne »

Publié le

Renault s’adonne à l’électrification complète de sa gamme, qu’il s’agisse des véhicules légers ou des modèles utilitaires. En début d’année 2022, la Mégane a fait sa révolution. C’est à présent au tour de l’utilitaire compact Kangoo E-Tech. Une offre qui répond correctement aux acteurs principaux du marché, notamment en ce qui concerne l’autonomie. Vendue à partir de 36 800 euros, Monaco Hebdo a pu rouler avec. Voici notre test.

Lancé depuis le mois de juin 2022, cet utilitaire compact né à la fin des années 1990 propose une puissance unique de 120 chevaux et de l’agrément pour tous vos déplacements. Il remplace le précédent modèle, le Kangoo ZE avec dans les grandes lignes pour ce nouveau millésime, un système de recharge à deux vitesses, une capacité de chargement de 3,3 m3, sachant qu’il n’est pas prévu de déclinaison rallongée. Deux modes de conduite sont disponibles, « Standard » dès la mise en marche, et « Eco », ce qui entraîne une dégradation des performances, mais une autonomie augmentée. Un mode B permet une récupération d’énergie accrue lors des phases de décélération pour ce modèle, dont la vitesse maximum peut atteindre les 135 km/h. Renault adopte une prise de recharge au centre de la calandre, ce qui est plutôt remarquable, car son propriétaire n’a plus à se soucier de garer son utilitaire du bon côté de la prise. En ce qui concerne la capacité de charge utile, le constructeur annonce 600 kg et une capacité de remorquage de 1 500 kg en version standard. C’est plutôt conforme aux modèles équivalents thermiques.

Renault kangoo van
© Photo Renault

Usage professionnel facilité

Le Kangoo Van E-Tech est disponible dans une dimension unique, la version L1. Il est toujours accessible au catalogue en deux motorisations complémentaires, essence ou diesel. En ce qui concerne les finitions, il faudra choisir entre « Grand Confort » et « Extra », dont l’équipement est digne des véhicules particuliers. Ainsi la caméra de recul, le kit mains libres, la climatisation automatique, et le GPS sont de série. En option, ce Kangoo Van E-Tech Electric propose un pare-brise, des sièges avant, ainsi qu’un volant chauffants. Ces options apportent encore plus de confort, tout en ayant peu d’impact sur la batterie. Notez toutefois que la version E-Tech dans le cadre d’une finition identique coûtera 10 600 euros hors taxes de plus que la version essence TCe 130 chevaux, et 9 500 euros hors taxes que le diesel dCi 115 chevaux. L’autonomie du modèle testé par Monaco Hebdo est acquise pour 290 kilomètres, selon les normes WLTP. Dans la réalité, en condition réelle d’utilisation, il faudra se contenter de 250 kilomètres, ce qui est déjà très bien pour combler la majorité des besoins quotidiens. Ce modèle est doté d’un chargeur de 11 kW.

Renault kangoo van
© Photo Renault

Confort à l’usage

Sur route, le silence est roi. À l’intérieur, les habitués du modèle en version thermique ne seront pas dépaysés. Seul le système de récupération d’énergie marque sa différence au niveau de l’instrumentation principale. Sur le comportement général, Renault a su maîtriser la répartition du poids, l’équilibre général avec beaucoup d’agrément. La suspension n’est pas trop dure, même en absence de chargement lors de notre essai. Dans cette catégorie, il y a peu d’acteurs. Les deux groupes qui s’opposent dans cette bulle du « tout électrique » sont le groupe Stellantis et Renault-Nissan. Tous ces modèles offrent aussi des capacités similaires en termes d’autonomie et de capacité de chargement. Ce modèle est fabriqué dans l’Hexagone, plus précisément dans le département des Hauts-de-France, à Maubeuge. Le constructeur au losange cultive un savoir-faire unique, avec un objectif de capacité de production de 480 000 véhicules par an d’ici 2 025. Pour la garantie des batteries, c’est 8 ans ou 160 000 kilomètres. Ainsi, le Kangoo se positionne comme le pionnier du tout électrique depuis déjà 10 ans, avec, à n’en pas douter, les Mercedes Citan et Nissan Townstar dans son sillage dès 2023.

Note Globale : 3/5

Les Plus : Volume, autonomie en ville, mode de conduite dynamique et sûr

Les Moins : Le prix, nombreuses options

Publié le

Monaco Hebdo