vendredi 20 mai 2022
AccueilActualitésSociétéLe trafic ferroviaire bientôt amélioré

Le trafic ferroviaire bientôt amélioré

Publié le

Les travaux du tunnel de Monte-Carlo, que le prince Albert est venu superviser mardi, s’achèvent le 5 avril pour reprendre en octobre. Un soulagement pour les usagers.

Par Margaux Biancheri.

Le prince Albert II, s’est rendu le mardi 1er avril, à la gare SNCF de Monaco pour faire l’état des lieux du chantier du tunnel ferroviaire. Depuis octobre 2013, d’importants travaux de consolidation, visant à rendre la structure résistante aux poussées de terrain, sont en effet fournis pour garantir la sécurité des usagers et améliorer le trafic. La première intervention sur le terrain s’achèvera le 5 avril, une seconde est prévue pour octobre prochain. Rappel : les aménagements en cours, sont à l’origine de la suppression d’un train sur deux à Menton et de 13 trains sur 100 en gare de Carnolès ainsi que de la suppression complète de l’arrêt de Roquebrune-Cap-Martin. Les travaux devant finir en avril 2015, la circulation devrait revenir à la normale à cette date. Ce qui devrait soulager les usagers…

Un mal pour un bien
S’il fallait en effet renforcer le tunnel ferroviaire, le trafic a été fortement perturbé ces derniers mois car une augmentation de la cadence des trains desservant la gare de Monaco est à prévoir. La priorité est, en effet, donnée au désenclavement des Alpes-Maritimes avant 2030. Les actions actuellement menées en principauté, permettraient de soulager la ligne existante du littoral. Le coût pour la réalisation de ces projets est estimé à 4,2 milliards d’euros. Les trains seront normalement plus réguliers, et desserviront deux nouvelles gares : Sophia/Bruguières et Aéroport de Nice. Des liaisons semi-directes et grandes distances avec un Nice/Marseille en 2 h 27 par exemple et des trajets rapides Sophia/Monaco seront mises en place. Les TER, quant à eux, devraient augmenter, passant de 4 à 6 en gare de Monaco. C’est pourquoi la Principauté a également participé financièrement à l’amélioration de la ligne Mandelieu/Vintimille. En tout, Monaco aura versé 715 000 euros pour le contrat de projet état/région, afin d’augmenter le nombre de TER le matin et le soir aux heures de pointe. Un vrai soulagement pour les passagers. Le projet INFORAILMED s’élevant cette fois à 100 000 euros, devrait aussi voir le jour afin de mieux informer les passagers sur l’axe littoral entre Nice et Imperia. Des schémas de dessertes des trains avec fréquence, temps de parcours et coordination horaire seront aussi mis à la disposition des usagers.

Challenge écologique
C’est aussi pour des raisons écologiques que le gouvernement souhaitait investir dans les transports en commun afin d’encourager leur utilisation. «La problématique du développement durable est une préoccupation constante de mon action et la gestion de la mobilité en constitue une priorité», rappelle le prince Albert. L’achat de 5 rames de TER en 2008 a déjà fait progresser le nombre de voyageurs. En 2013, le train a permis le transport de plus 6 millions de voyageurs contre 4,4 millions en 2007. «Notre objectif est de fluidifier la circulation intramuros en favorisant les transports propres. Parallèlement, depuis plusieurs années, l’Etat s’engage dans la réalisation d’importantes infrastructures routières avec le tunnel descendant, la voie dorsale», a ajouté Albert II.

Publié le

Monaco Hebdo