vendredi 2 décembre 2022
AccueilActualitésInternationalMonaco au conseil des droits de l’Homme, pour l’environnement

Monaco au conseil des droits de l’Homme, pour l’environnement

Publié le

Monaco a pris part, jeudi 10 mars 2022, au dialogue interactif avec le rapporteur spécial de l’ONU sur la question des obligations relatives aux droits de l’Homme se rapportant aux moyens de bénéficier d’un environnement sûr, propre, sain et durable, organisé dans le cadre de la 49ème session du Conseil des droits de l’Homme, qui se déroule à Genève du 28 février au 1er avril 2022. Le titulaire de ce mandat, David Boyd, a présenté son dernier rapport portant sur l’importance de favoriser un environnement « non toxique » pour la réalisation du droit à un environnement sûr, propre, sain et durable. Dans ce rapport, David Boyd décrit l’empoisonnement chronique des personnes et de la planète, qui provoque des injustices environnementales et crée des « zones sacrifiées », caractérisées par des niveaux extrêmes de contamination qui frappent plus durement les populations vulnérables et marginalisées. Il y met également en avant les obligations des États, les responsabilités des entreprises et suggère les bonnes pratiques visant à garantir un environnement « non toxique ». À cette occasion, Carole Lanteri, ambassadeur, représentant permanent de Monaco auprès de l’ONU à Genève, a pris la parole pour saluer le travail du rapporteur et lui réitérer le soutien financier de la principauté dans sa mission, comme elle l’a fait depuis 2019. « Cet engagement démontre l’attachement de Monaco aux mandats spéciaux institués par le Conseil des droits de l’Homme, dont les rapports constituent une aide précieuse à la prise de décision des États membres. Ainsi, le travail de M. Boyd a été déterminant pour l’adoption, en 2021, par le Conseil des droits de l’Homme, d’une résolution consacrant, pour la première fois au niveau international, le droit à un environnement sûr, propre, sain et durable », a expliqué le gouvernement dans un communiqué de presse, suite à l’intervention de Carole Lanteri.

Publié le

Monaco Hebdo