samedi 21 mai 2022
AccueilActualitésInternationalMission Sphyrna Odyssey 2019 : deux drones au service de la science

Mission Sphyrna Odyssey 2019 : deux drones au service de la science

Publié le

Le 27 septembre 2019, la mission Sphyrna Odyssey 2019 partira du golf de Saint-Tropez. Objectif : assurer le suivi bioacoustique des cétacés en Méditerranée.

Cette mission ira jusqu’à Gênes, en passant par la Corse et les Baléares. Son arrivée est prévue fin décembre 2019 à Monaco. Auparavant, elle fera une escale en principauté, mi-novembre. « Lors de cette étape, un colloque d’une journée sera organisé autour de la bioacoustique sous-marine », indique à Monaco Hebdo Bertrand de Lesquen, directeur de la revue Marine et Océans. L’étude bioacoustique des cétacés sera réalisée grâce à deux drones qui seront chargés d’enregistrer les signaux acoustiques. D’une surface de 20 mètres de long, ils vont parcourir plus de 2 200 kilomètres le long du courant ligure, un courant méditerranéen qui s’écoule depuis Palerme jusqu’à Gênes. Puis, il se dirige vers l’ouest, où il se joint, près de Monaco, aux eaux remontées depuis la Corse. Ces drones seront équipés de plusieurs hydrophones qui permettront la localisation en 3D des mammifères marins. L’étude sera possible sur un rayon de 6 kilomètres, et jusqu’à 2 000 mètres de profondeur. Jusqu’à présent, aucune étude mobile n’avait été menée sur une zone aussi étendue.

« La règle sera de ne jamais aller au contact des cétacés », précise Bertrand de Lesquen, coordinateur de cette mission. Lors des trois mois de mission, une dizaine de scientifiques, à bord d’un catamaran, accompagneront les drones pour analyser les données collectées. La direction opérationnelle sera tenue par Fabien de Varenne, concepteur des drones Sphyrna. La direction scientifique sera assurée par le professeur Hervé Glotin de l’université de Toulon. L’équipe de scientifiques s’intéressera aux cétacés capables de plonger profondément dans les canyons sous-marins : cachalots, baleines de Cuvier, et dauphins de Risso. À ce jour, les experts dénombrent 89 espèces de cétacés. À noter que François Sarano, docteur en océanographie, sera de l’aventure. L’ancien conseiller scientifique du Commandant Cousteau (1910-1997) embarquera la semaine prochaine. Gianni Pavan, spécialiste bioacoustique de l’université de Pavie, se joindra à la mission. Cette dernière est soutenue par la fondation prince Albert II, la Société des explorations de Monaco, et l’ACCOBAMS.

Publié le

Monaco Hebdo