jeudi 1 décembre 2022
AccueilPolitiqueHorizon Monaco se penchesur le budget primitif

Horizon Monaco se penche
sur le budget primitif

Publié le

Entouré de ses cinq colistiers d’Horizon Monaco (HM), Laurent Nouvion affiche son calme. Une posture qui tranche avec les propos tenus récemment (Lire son interview publiée dans Monaco Hebdo ) sur ses confrères du Conseil national, où se déroule dans les prochains jours les séances d’étude et de vote du budget primitif de l’État. C’est autour de cette thématique qu’il a réuni la presse lundi 5 décembre, pour évoquer des sujets qui ne manqueront pas de s’inviter dans les débats publics. Première des inquiétudes, l’emploi des jeunes générations de Monégasques, avec des questions autour de la chaîne des débouchés. « À Monaco, il n’y a pas que des jeunes qui sont dans les 100 % de réussite au bac. On a besoin de plombiers et d’électriciens », a estimé Christian Barilaro, qui appelle à une cellule de veille « plus musclée » pour détecter dès la seconde les débouchés qui peuvent s’offrir avec « une vrai cellule d’orientation et une équipe dédiée ». Entre « la situation assez tendue » de la fonction public et « la Société des bains de mer (SBM) en plein restructuration », l’emploi des Monégasques est une de préoccupations majeures des six conseillers nationaux HM. Laurent Nouvion a aussi plaidé pour « relancer la table ronde sur la circulation. C’est un problème récurrent et essentiel », a-t-il estimé, alors que la réouverture de la bretelle de Beausoleil semble en bonne voie (lire notre article dans ce numéro). Les élus se sont aussi exprimé sur l’un de leur cheval de bataille : les négociations européennes. Ils prônent « un accord a minima avec chaque mot soumis aux conseillers nationaux ». La peur qu’on porte atteinte à la priorité nationale est tangible dans les rangs d’HM. En cause, la commission ad hoc évoquée par le ministre d’État Serge Telle sur les conditions d’autorisation préalable d’établissement et sa déclaration : « On ne peut s’opposer à l’Europe ». Parmi les autres sujets évoqués, les élus rejoignent ceux d’Union Monégasque (UM) sur la création d’un fonds pour pérenniser les retraites des fonctionnaires monégasques, alimenté par le fonds de réserve constitutionnel. En revanche, alors que l’usine d’incinération de Fontvieille est en fin de vie, ils militent pour un traitement des déchets in situ.

Publié le

Monaco Hebdo