samedi 1 octobre 2022
AccueilEconomieLuc Leroy : « Rendre la place du casino aux piétons »

Luc Leroy : « Rendre la place
du casino aux piétons »

Publié le

A quoi ressemblera la place du casino après les travaux qui se termineront le 9 avril 2020 ? Luc Leroy, en charge du projet d’aménagement de la place du casino a répondu aux questions de Monaco Hebdo. Interview.

De quelle façon va être réaménagée la place du casino ?

Le nouvel aménagement de la place du casino est conçu avant tout pour rendre cette place aux piétons, tout en maintenant la circulation et l’exposition des plus belles voitures. La place du casino va retrouver sa forme aplanie d’il y a 100 ans, pour permettre l’évolution des piétons en son cœur, et non plus seulement en bordure de circulation, comme c’était le cas jusqu’alors. Plus de piétons et moins de voitures au cœur de la place, permettra notamment de renforcer la sécurité de cette zone, et de la terrasse du Café de Paris.

Quels sont les principaux éléments que l’on trouvera sur la future place du casino ?

La nouvelle place sera pavée en pierre de Comblanchien, une commune située dans le département de la Côte-d’Or en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle comprendra 20 palmiers, un plan d’eau central, sur lequel nous retrouverons la sculpture d’Anish Kapoor. Du centre de la place, le piéton pourra rejoindre directement la terrasse du Café de Paris ou le casino, sans croiser de circulation.

A qui avez-vous confié ce projet ?

Le projet d’aménagement a été confié au paysagiste Michel Desvigne, qui vient de réaliser la recomposition des Jardins des Boulingrins, et qui travaille, par ailleurs, sur les aménagements de l’anse du Portier, ou encore sur le complexe du Larvotto.

Quels sont les principaux objectifs de cette restructuration ?

L’objectif est de donner une nouvelle physionomie homogène à cet espace historique, tout en intégrant les jardins et la place du casino. En considérant l’hôtel de Paris et le One Monte-Carlo, la surface végétalisée aura augmenté de près de 20 % sur l’emprise globale de ces projets.

Photo de la place du Casino, prise vers 1900 par Jean Giletta. Parue dans l’ouvrage Principauté de Monaco, Vues anciennes aux éditions Giletta.

Quel est le coût de ce chantier ?

Redessiner la place du casino est l’aboutissement du projet de métamorphose du quartier de Monte-Carlo, qui inclut l’hôtel de Paris, le One Monte-Carlo, ainsi que la recomposition des Jardins des Boulingrins (1).

Quel est le calendrier estimé et la date de livraison espérée ?

Les travaux ont débuté le 20 janvier 2020 et ils doivent s’achever en vue du week-end de Pâques, donc pour le 9 avril 2020.

La suppression du rond-point central aura-t-elle un impact sur la fluidité de la circulation ?

La circulation sera déplacée vers l’hôtel de Paris sur une contre-allée bordée de palmiers, dessinée en parallèle de la piste entièrement préservée du Grand Prix. L’accès à l’hôtel de Paris reste inchangé, et se fera dans les deux sens sur la « piste Grand Prix ». Le casino de Monte-Carlo bénéficiera d’un accès limité à la circulation, réservé aux clients, ce qui permettra un filtrage renforcé de la zone rendue piétonne.

[adning id= »30478″]

Quel est l’impact sur le tracé du GP de F1 ?

Aucun. Nous l’avons « épousé ». L’aménagement global a été conçu en liens étroits avec l’Automobile club de Monaco (ACM), en intégrant dans la réflexion les différents besoins et contraintes liés au Grand Prix de Monaco.

Pourquoi avoir écarté la possibilité de végétaliser davantage cette place, avec notamment une pelouse, au profit de la pierre ?

L’utilisation du revêtement en pierre naturelle permet de rendre la place aux piétons qui pourront y cheminer de manière plus fluide, de faciliter l’accueil d’événements exceptionnels, et de maintenir le stationnement des belles cylindrées, un « showroom » automobile à ciel ouvert unique et traditionnel qui fait partie des éléments attendus par les nombreux visiteurs de la place du casino.

Pendant l’été 2018, le test rendant cette place aux piétons avait été très critiqué : ne craignez-vous pas d’affronter le même type de réactions de la part de l’opinion publique(2) ?

Le projet actuel est autre.

Que pensent le gouvernement et le Conseil national de cette restructuration ?

La question doit leur être posée directement.

Cette place doit être capable d’accueillir des événements ponctuels, comme des concerts ou des cocktails : comment pourra-t-elle s’adapter à ces besoins ?

Nous disposerons avec cette nouvelle place d’un lieu supplémentaire dédié aux manifestations et facilitant l’organisation d’événements exceptionnels, dont le concert de Céline Dion le 18 juillet 2020, et la seconde édition de la F(ê)aites de la Danse, le 4 juillet 2020. Tout ceci sera rendu possible par la nouvelle physionomie aplanie, le revêtement en pierre et la mobilité des palmiers, qui pourront être déplacés. La nouvelle place du casino sera une nouvelle façon de mettre en avant notre savoir-faire, et participera à l’attractivité de la principauté pour de grands évènements à venir.

1) Malgré notre demande, la restructuration de la seule place du casino n’a pas été chiffrée par la SBM. La seule estimation communiquée par la SBM est globale, puisqu’elle inclut les travaux de l’hôtel de Paris, la démolition du Sporting d’Hiver, la création à proximité de la place du casino de commerces de luxe, la construction de résidences haut de gamme, de bureaux, d’espaces dédiés aux loisirs… En octobre 2018, le coût était estimé à environ 670 millions d’euros. Si l’entreprise a misé sur une augmentation de capital pour financer ces travaux, elle a aussi dû emprunter aux banques 350 à 400 millions pour boucler l’ensemble de ces opérations.

2) Alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro, le 28 janvier 2020, sur les réseaux sociaux, les réactions face à cette restructuration restaient majoritairement négatives.

Publié le

Monaco Hebdo