jeudi 2 février 2023
AccueilCultureMusiqueDu Mozart, par l’OPMC

Du Mozart, par l’OPMC

Publié le

L’orchestre philharmonique de Monte-Carlo (OPMC) propose une série de concerts en hommage à l’Autrichien Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791). Du 27 janvier au 3 février 2023, une série de quatre concerts sera programmée à l’auditorium Rainier III, le cinquième et dernier rendez-vous (5 février) sera dispensé dans la salle Garnier de l’opéra. Vendredi 27 janvier, c’est David Bismuth au piano, Liza Kerob au violon, Federico Andres Hood à l’alto, et Thierry Amadi au violoncelle, qui auront l’honneur de lancer l’événement. Ils interprèteront le Trio en mi bémol majeur puis le Quatuor avec piano n° 2 en ré majeur de Ludwig van Beethoven (1770-1827), avant de clôturer la soirée avec le Quatuor pour piano et cordes n° 2 en mi bémol majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart.

David Bismuth
David Bismuth © Photo Jean-Baptiste Millot

Dimanche 29 janvier, à 18 heures, place au concert symphonique dirigé par Kazuki Yamada, avec l’intervention des pianistes Lucas et Arthur Jussen et des violonistes Liza Kerob et Ilyoung Chae. La formation musicale jouera l’ouverture de Der Schauspieldirektor, puis le Concerto pour deux pianos n° 10 en mi bémol majeur, suivi du Concertone pour deux violons en ut majeur, et enfin la Sérénade n° 8 pour quatre orchestres en ré majeur, dite « Notturno », du compositeur autrichien.

À Monaco, auditorium Rainier III, boulevard Louis II. Vendredi 27 et dimanche 29 janvier 2023. Tarifs : 17, 26 ou 36 euros. Tarifs réduits : 6, 13 ou 20 euros. Pass pour tous les concerts : 40, 60 ou 80 euros. Réservations : opmc.mc.

Publié le

Les plus lus

Négociations Monaco – Union européennes : pourquoi tant d’inquiétudes ?

L’année 2023 devrait être une année forte en ce qui concerne les négociations pour l’accord d’association européen, entre Bruxelles et Monaco. La principauté espère pouvoir accéder plus facilement au marché européen, tout en préservant son modèle économique et fiscal. Mais, si une signature ne va pas forcément de soi cette année, les conseillers nationaux craignent qu’un « mauvais accord » ne soit conclu.

Culture Sélection de janvier 2023

Monaco Hebdo