vendredi 2 décembre 2022
AccueilActualitésSportVers une rotation entre le Grand Prix de Monaco et celui de...

Vers une rotation entre le Grand Prix de Monaco et celui de Nice, après 2025 ?

Publié le

« À Nice, il y a un projet. » Cette courte phrase a été prononcée fin octobre 2022 par le président directeur général (PDG) de la Formule 1 (F1), Stefano Domenicali, lors du Grand Prix de Mexico. Rapportée par nos confrères de l’Agence France Presse (AFP), cette déclaration pose question, alors que le Grand Prix de Monaco vient d’être reconduit pour trois éditions supplémentaires, jusqu’en 2025. Faut-il alors s’attendre à une organisation tournante entre Nice et la principauté, qui se partageraient chacun un Grand Prix, une année sur deux ? Ce n’est pas impossible, si l’on en croit Stefano Domenicali : « C’est une chose [le système de rotation — NDLR] qui pourrait être utilisée pour 2024 ou 2025 ». La date exprimée ne relève peut-être pas du hasard, à moins que les deux Grands Prix ne cohabitent au cours de la même saison, avec suffisamment d’écart au sein du calendrier, pour rendre possible leur organisation, d’un point de vue logistique. Le projet de Grand Prix de Nice semblait pourtant enterré après que le maire Horizons de la ville, Christian Estrosi, également président du Grand Prix de France, s’était prononcé en sa défaveur en juillet 2022, au micro d’Europe  1 : « Il n’est pas question que ce soit à Nice […]. Organiser un Grand Prix en ville, ça fait longtemps que la France n’y a pas procédé. Je ne vois pas dans quelles conditions nous pourrions l’organiser, à Nice. » Mais le PDG de la F1 semble ne pas abandonner l’idée, qu’il avait lui-même lancée pendant l’été 2022 : « On doit voir, on doit vérifier la faisabilité, le business plan, beaucoup de choses. Et j’espère pouvoir parler de ça très prochainement », a-t-il affirmé à l’AFP. Avant d’ajouter que « d’autres pays poussent beaucoup pour organiser un Grand Prix, et j’espère que la France du sport automobile aura la même attitude dans le futur, car la France est très importante. » Mais Stefano Domenicali a tout de même tempéré : « On peut continuer les discussions, mais ça ne dépend pas de moi, on attend des propositions. »

Publié le

Monaco Hebdo