dimanche 7 août 2022
AccueilActualitésSociétéVœux du prince Albert II : 2022, « une étape supplémentaire vers...

Vœux du prince Albert II : 2022, « une étape supplémentaire vers un monde d’avant pandémie »

Publié le

A l’occasion de ses vœux pour l’année 2022, notamment diffusés sur Monaco Info, le prince Albert II a évoqué une année 2021 marquée par les « conséquences dramatiques des crises sanitaire et environnementale ». Dans un tel contexte, le chef de l’Etat monégasque a estimé qu’il était « essentiel » qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année tout le monde puisse observer une pause, «pour affronter, tant individuellement que collectivement, les défis à venir». Rappelant l’importance de la vaccination et du respect des gestes barrières pour contenir la pandémie de Covid-19 qui flambe à nouveau avec une cinquième vague particulièrement forte, Albert II voit dans l’année 2022 « une étape supplémentaire vers un monde d’avant pandémie, plus juste et plus humain ». Après avoir remercié toutes celles et tous ceux qui « par leur engagement désintéressé, apportent réconfort et bonheur aux personnes en souffrance, et à celles les plus touchées par les crises et les conflits à travers le monde », le prince Albert a aussi salué « les personnels de santé, les forces de police et de sécurité, les femmes et les hommes au service de nos institutions, ainsi que les acteurs du secteur privé ». L’année 2022 sera une année de continuité pour Monaco, a assuré le prince, en indiquant que son pays va « poursuivre son développement sur des valeurs qui ont toujours fait sa force », à savoir la « confiance en son modèle économique et social, [une] générosité et [une] compassion envers les plus fragiles et les plus démunis », ainsi qu’une « société inclusive, juste et durable ». Affichant sa « confiance » dans la capacité de la principauté à surmonter cette crise sanitaire, le prince Albert II s’est dit « totalement déterminé et engagé, afin que mon pays assume ses responsabilités et les engagements qui sont les siens vis-à-vis de sa population et des générations futures ».

Publié le

Monaco Hebdo