mercredi 18 mai 2022
AccueilActualitésSociétéRobillon pour une surveillance de la radioactivité

Robillon pour une surveillance de la radioactivité

Publié le

Le quasi-silence du gouvernement monégasque sur les conséquences du nuage formé par les fumées radioactives de la centrale japonaise de Fukushima pourrait bien inquiéter la population. C’est le message qu’a tenté de faire passer le président du conseil national dans un courrier récent au ministre d’Etat. Dans cette missive, Jean-François Robillon rappelle ainsi le « traumatisme des retombées radioactives de Tchernobyl, à propos desquelles les autorités de l’époque avaient délibérément trompé la population. Depuis le 22 mars, le gouvernement n’a apparemment plus jugé opportun de communiquer. » Dans un souci de transparence, le président du conseil national suggère d’instaurer une communication constante à destination des habitants « afin de rassurer et de restaurer la confiance ». Avant de demander la mise en place d’une « surveillance autonome de la radioactivité du territoire », indispensable dans un Etat souverain. Tout comme la publication de la cartographie des mesures faites. Reste à savoir quelle portée auront ces propositions.

Publié le

Monaco Hebdo