lundi 23 mai 2022
AccueilActualitésSociétéLa délinquance générale en hausse

La délinquance générale en hausse

Publié le

Les vœux de la Sûreté publique
© Photo Charly Gallo / Centre de Presse.

A l’occasion des vœux de la Sûreté publique, le directeur de la police monégasque André Muhlberger a présenté le bilan chiffré de l’institution pour 2011.

Par Adrien Paredes.

En 2011, 1?594 faits de délinquance générale ont été constatés en principauté. Lors des vœux de la Sûreté publique, le 16 janvier, le directeur André Muhlberger a présenté les statistiques de la police monégasque. L’an dernier, la délinquance générale à Monaco a donc augmenté de 3,31 % soit 51 faits en plus par rapport à 2010. « Elle s’explique en grande partie par l’augmentation des faits constatés d’initiative par la police et non par des plaintes déposées », a développé André Muhlberger dans son discours. La délinquance de voie publique représente 22,4 % de ces faits. « C’est cette faible proportion qui est la source du sentiment de sécurité », a affirmé le directeur de la Sûreté publique. La délinquance de voie publique connaît une baisse de 1,38 %, soit cinq faits en moins, par rapport à 2010. Le nombre de cambriolages parvient, lui, à un niveau jamais atteint depuis au moins cinq ans. 82 cambriolages, dont 18 tentatives, ont été recensés sur l’année 2011, commis majoritairement par de jeunes mineures originaires de l’ex-Yougoslavie. Elles étaient issues d’un réseau similaire au gang des Hamidovic, qui jouent les pickpockets dans le métro parisien. L’une d’elles a d’ailleurs été récemment arrêtée en Suisse pour des faits similaires. « Nous allons lancer une initiative au niveau d’Interpol, à l’instar de ce que nous avons fait pour les Pink Panthers, afin de renforcer la coopération internationale pour mieux combattre ce type de délinquance », a indiqué André Muhlberger. 28 % des cambriolages ont été élucidés. Une statistique « remarquable eu égard à ce type de délinquance et au contexte géographique local » pour le directeur de la Sûreté.

Accidents?: les deux-roues majoritairement impliqués

Un deuxième point noir demeure?: la sécurité routière. En 2011, quatre personnes ont trouvé la mort en deux-roues. Les accidents corporels sont revenus à la hausse avec 232 faits constatés contre 208 en 2010. Cette statistique était pourtant en baisse depuis 2007. Les deux-roues sont impliqués dans 67,7 % des accidents corporels. Le défaut de maîtrise en demeure la cause principale. « Ces chiffres montrent certes une stabilité de l’accidentologie, même si cette année nous regrettons la gravité extrême de trois accidents. Mais ils nous conduisent aussi à insister sur le sens de la responsabilité personnelle dont chacun doit faire preuve lorsqu’il est usager de la voie publique […] », s’est exclamé le directeur de la police monégasque. Comme chaque année, André Muhlberger l’a assuré?: « Monaco reste un des pays les plus sûrs au monde ».

Braquage
Le 4 janvier 2011, 35?000 euros en petites coupures disparaissaient des locaux de la SBM situés dans le Café de Paris. Braquage avec ou sans complice ou auto-agression du responsable du drugstore et de la boutique du Café de Paris?? L’enquête reste au point mort. « Il n’y a pas d’affaire au Café de Paris », a sèchement commenté André Muhlberger, interrogé sur la question. A.P.

Publié le

Monaco Hebdo