mercredi 18 mai 2022
AccueilActualitésSantéSanté?: ce qui va changer avec la rentrée…

Santé?: ce qui va changer avec la rentrée…

Publié le

Coachs virtuels, nouveaux ethylotests, vaccins contre la grippe?: panorama des nouveautés de l’automne. Pour améliorer votre santé et votre bien être…

Faut-il craindre la grippe cet hiver??

Difficile à ce jour de prévoir l’intensité de la pandémie cru 2012. Les experts s’attendent « à la persistance d’un nombre élevé de cas graves ». Traduction?: pas de répit, particulièrement pour les personnes à risques. Disponible mi-octobre, le vaccin sera identique à celui de l’année dernière — mais devra être renouvelé, car ses effets ne perdurent pas. Les experts s’inquiètent surtout de la recrudescence du virus H5N1, la fameuse souche de la grippe aviaire qui avait frappé en 2006 et 2008. Depuis un an, le virus réapparait dans des contrées où il avait disparu (Israël, Roumanie…) et une variante résistante aux vaccins actuels a été identifiée en Chine et au Vietnam. La FAO (Food and Agriculture agency) recommande une « vigilance accrue » lors des passages d’oiseaux migrateurs.

Un nouvel Ethylotest pour les nuits trop arrosées.

Depuis septembre, les éthylotests anti-démarrage (EAD) peuvent être imposés en France aux conducteurs condamnés pour état d’ivresse. Le système exige que le conducteur souffle dans l’appareil embarqué pour que le véhicule puisse démarrer. Il en coûtera quelque 1?000 euros d’équipement aux condamnés qui seront astreints — entre 6 mois et 5 ans — à cette peine complémentaire. Déjà déployé dans de nombreux pays (USA, Canada et Suède où Volvo le propose carrément en option), l’EAD aurait contribué selon des chercheurs à réduire de 40 % à 80 % le risque de récidive. Seul hic?: les mauvaises habitudes reviennent souvent vite une fois l’EAD retiré. Qui plus est, rien ne garantit que celui qui souffle au démarrage est… celui qui conduit?! Les associations de prévention routière réclament d’ailleurs l’intégration d’un système de « retest » qui ferait souffler de manière aléatoire toutes les 15 à 45 minutes pendant le trajet.

Des coachs virtuels pour surveiller son hygiène de vie.

Ils sont disponibles via iPhone et Android depuis la rentrée pour s’occuper de votre hygiène de vie et votre poids. L’appli « Weekmate » propose ainsi d’enregistrer chaque jour toutes vos données relatives au poids, temps de sommeil, consommation d’alcool ou de tabac… Un score journalier est établi, en fonction des recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). A charge ensuite d’améliorer votre perf’ en boostant votre hygiène de vie. Côté régimes, c’est Foodzy qui surveille vos habitudes alimentaires. L’appli mémorise vos repas sur 30 jours et vous rappelle combien de fois vous avez mangé tel ou tel aliment. Elle fait également le décompte de vos calories, compare vos résultats avec ceux de vos amis et vous attribue des badges quand vous améliorez vos habitudes — comme dans un vrai jeu vidéo. Touche d’humour en prime?: vous pourrez décrochez des badges « anti gueule de bois » ou « BBQ » quand vous avalerez plus de cinq barbecues dans la saison?! Autre belle nouveauté au rayon appli’?: «Alerte Fièvre ». Véritable outil de conseil face à l’apparition de fièvre chez les petits et grands avec historique des courbes de fièvre, mesure de température, informations sur les pathologies et médicaments appropriés, touche d’appel d’urgence… Le tout conçu par un médecin français.

La trithérapie pour l’hépatite C.

C’est sans conteste, la nouveauté de la rentrée dans les rayons de pharmacie. D’ici la fin octobre, deux antiviraux — le telaprevir et le boceprevir — bénéficieront d’une autorisation de mise sur le marché en France. Ils pourront être prescrits en complément de la ribavirine ou de l’interféron pour les patients touchés par le génotype 1 de l’hépatite C — soit 60 % des malades. Cette trithérapie devrait augmenter le taux de guérison de 50 % à 70 % chez les patients jamais traités.

Psychotropes?: une dépendance inquiétante
C’est le résultat d’une grande étude conduite par les équipes du CHU de Clermont-Ferrand qui ont interrogé près de 200 patients sur leur usage de benzodiazépine au-delà des 12 semaines de traitement recommandés. Résultat?? Près de la moitié des patients avouent un usage « problématique » des médicaments. 30 % souhaitent recevoir de l’aide pour modifier leur consommation et 63 % ont déjà fait une ou plusieurs tentatives infructueuses de diminution ou d’arrêt. De quoi inquiéter dans le pays qui reste le plus grand consommateur au monde de psychotropes.
Comment devient-on accro au bronzage??
Une équipe de chercheurs américains vient d’apporter un élément de réponse en observant par IRM l’activité cérébrale des adeptes de salons et bancs de bronzage. A en croire leurs observations, « l’utilisation des bancs solaires agit sur le système de récompense du cerveau, donc les gens peuvent se sentir obligés de continuer de les utiliser, même si c’est mauvais pour eux. » Plus inquiétant?: ces changements d’activité cérébrale seraient similaires à ceux observés chez les drogués. Ces données confirment une précédente étude qui comparait plaisir du bronzage artificiel et dépendance à l’alcool. A suivre…
Un coup de froid pour stopper les arrêts cardiaques??
S’il suffit de 3 à 4 minutes pour que les organes vitaux commencent à être atteints après un arrêt cardiaque, un refroidissement instantané de l’organisme — entre 32 °C et 34 °C — peut améliorer la survie et limiter les séquelles neurologiques. Reste à savoir comment obtenir cette « hibernation artificielle ». Une équipe de chercheurs français vient d’ouvrir une piste en expérimentant chez l’animal l’administration dans les poumons de liquides riches en fluor. Ce système de « ventilation liquide » aurait permit de refroidir la température des corps à 32 °C en 5 à 15 minutes (en comparaison, en appliquant des substances froides, il faudrait 45 minutes pour un résultat équivalent). Les chercheurs réfléchissent désormais à la mise en capsule de tels liquides refroidissants.

Publié le

Article précédentRestitutions
Article suivantAnosognosie générale
Monaco Hebdo