jeudi 2 février 2023
AccueilActualitésSantéInterventions chirurgicales humanitaires : comment le centre cardio-thoracique de Monaco agit

Interventions chirurgicales humanitaires : comment le centre cardio-thoracique de Monaco agit

Publié le

Un jeune patient de 25 ans, originaire de Guinée Conakry, a été opéré par le centre cardio-thoracique de Monaco, sous la direction du docteur Armand Eker, alors qu’il était atteint d’une grave pathologie cardiaque. Le jeune homme, dénommé D. Ibrahima Sory, avait lancé un appel à l’aide sur le réseau social LinkedIn. L’établissement de santé monégasque n’a pas attendu pour l’aider, aux côtés de l’association monégasque de l’ordre souverain de Malte, partenaire de l’établissement depuis 2011. La dernière convention triennale a d’ailleurs été renouvelée le 16 mars 2022. À travers cette dernière, l’association présidée par Jean Kerwat s’est engagée à apporter, pendant trois ans, 30 000 euros par an. Objectif : permettre au centre cardio-thoracique de Monaco de prendre en charge trois à cinq interventions chirurgicales chaque année, au bénéfice de patients originaires de pays défavorisés, pour lesquels une indication opératoire aura été posée, et dont ils ne peuvent bénéficier dans leur pays d’origine. L’opération de D. Ibrahima Sory est donc la première intervention chirurgicale humanitaire de l’année 2022, en rapport avec l’ordre souverain de Malte. Depuis la mise en place du partenariat entre l’ordre et le centre cardio-thoracique, ce sont plus d’une vingtaine de patients, majoritairement des enfants et des jeunes, qui ont été pris en charge médicalement ou opérés au centre, pour une pathologie cardio-thoracique ou vasculaire. Le centre cardio-thoracique de Monaco est d’ailleurs régulièrement sollicité par des associations caritatives monégasques ou françaises, qui lui adressent des patients originaires de pays défavorisés pour la prise en charge médicale de cardiopathies complexes.

Publié le

Les plus lus

2023 vu par le ministre d’État, Pierre Dartout

Le gouvernement monégasque se trouve face aux défis que représentent l’inflation généralisée, la concurrence internationale sur l’attractivité, et les résultantes de la guerre en Ukraine. Des sujets, parmi d’autres, qui demanderont en 2023 une grande réactivité du ministre d’État Pierre Dartout, qui a présenté ses vœux à la presse autour de ces sujets.

Alexandre Boin nouveau directeur du CREM

Culture Sélection de janvier 2023

Monaco Hebdo