jeudi 2 février 2023
AccueilPolitiqueLes NIM seraient treize : peut-être deux listes à l’élection nationale

Les NIM seraient treize : peut-être deux listes à l’élection nationale

Publié le

Dans un communiqué de presse publié le lundi 9 janvier 2023, Daniel Boeri, président de l’association des Non-Inscrits monégasques (NIM), et élu dissident de la majorité Priorité Monaco (Primo !) du Conseil national, a annoncé avoir réuni 13 candidats sur sa liste, condition essentielle pour se présenter à l’élection nationale du 5 février 2023. « Et nous continuons pour obtenir une liste de 24 candidats », a-t-il également ajouté, à quelques jours de la clôture des candidatures. Constituer une liste n’aura pas été une mince affaire pour Daniel Boeri, qui en convient dans son communiqué : « Dans cette démarche, je découvre les obstacles dont certains me font part, et que je ne comprends pas. À ma grande surprise, en effet, on m’a rapporté des exemples de cas de mise en retrait dans l’évolution de leur carrière. La raison ? Avoir participé à la vie politique de leur pays. Il semblerait, en effet, qu’un engagement politique est tout à fait louable lors d’une élection où se manifeste l’expression d’un peuple, celle d’un esprit démocratique. Je ne comprends pas que cette volonté de participer à la vie démocratique de son pays puisse être de nature à être reprochée à quiconque. » Selon lui, la candidature des NIM va bien au-delà de l’élection nationale. Il en irait directement de la liberté d’expression : « Je ne comprends pas ce principe de ne pas permettre l’expression d’idées politiques. Cette ambiance délétère, ces bruits infondés sont de nature à ternir l’image de notre principauté. Un pays est fort par sa capacité à être une vitrine de son peuple, et non pas au travers d’un parti unique au Conseil national. » Daniel Boeri en a aussi profité pour lancer quelques piques, sans toutefois nommer qui que ce soit, ni expliciter quelconque fait : « Est-il raisonnable de laisser porter atteinte à la libre expression d’opinions, de politiques constructives par des « communicants » qui usent de manœuvres dépourvues de toute élégance et déloyales pour le pays qui les accueille avec générosité et honneurs ? » En ce qui concerne les idées et le programme des NIM, Daniel Boeri fait un pari sur 10 ans, sur une multitude de sujets pour la principauté : « Il existe de vraies questions sur l’avenir à 10 ans de la principauté. Lors de la précédente mandature, des questions n’ont pas été abordées. C’est le cas de l’action climatique, du télétravail… Aujourd’hui nous avons besoin de femmes et d’hommes qui renouvellent le débat, avec une vraie vision de la politique que Monaco doit mener sur le long terme, pour faire face aux défis de demain qui se présentent à nous dès maintenant. » Toujours dans un souci de représentativité et d’ouverture dit agir « pour que les Monégasques ne soient pas contraints à un Conseil national non-représentatif. Voilà l’objet de mon combat politique. Un État moderne a le droit d’avoir un débat juste et loyal pour que les 10 prochaines années soient celles du succès, et non celles du repli sur soi-même. »

Publié le

Les plus lus

Vadim Vasilyev de retour à l’ASM : le club dément

Le quotidien sportif L’Equipe a lancé un pavé dans la mare vendredi 20 janvier 2023 en révélant, dans son édition du jour, un possible retour de Vadim Vasilyev sur le Rocher quatre ans après son son limogeage.

Alexandre Boin nouveau directeur du CREM

Monaco Hebdo