vendredi 27 mai 2022
AccueilPolitiqueFeuille de route

Feuille de route

Publié le

Fontvieille vu du rocher
« Un rapport d'étape a été rendu. Il s'agira d'une extension de 5 à 8 hectares. » © Photo Monaco Hebdo

Immobilier, transparence fiscale, extension… Devant les représentants de la presse locale, Albert II a esquissé sa vision pour Monaco.

On a fait plus que ce qu’on nous avait demandé et on va continuer de signer des accords de coopération fiscale ». Pour le prince, pas de doute?: la politique de transparence fiscale initiée par Monaco depuis 2009 et la chasse aux paradis fiscaux post-crise du G20 est « un aspect qui renforce l’attractivité de Monaco. Les sociétés qui viennent s’implanter à Monaco le demandent. » Or, justement la principauté est en quête d’investisseurs.

“Une vraie stratégie”

Même si Monaco a été moins touché par la crise, relancer l’économie du pays est devenu une priorité. C’est d’ailleurs l’une des missions qu’a fixée le prince au ministre d’Etat. Notamment dans le domaine immobilier. « J’ai demandé à Michel Roger de réunir différents acteurs du secteur pour réfléchir à une vraie stratégie, annonce le prince. Nous devons pouvoir loger les chefs d’entreprise qui souhaiteraient amener ici une partie de leur société et leurs cadres. Des pays comme Singapour ou la Suisse proposent des produits et des services de qualité pour attirer ces gens-là. » En clair, Monaco doit se servir des recettes qui ont fait leurs preuves à l’étranger. Même si la ville-Etat sera toujours confrontée à un problème d’espace. Mais là, le prince Albert est clair?: pas question de faire « dix tours Odéon ». La généralisation d’une architecture à la verticale ne semble pas d’actualité. Le chef d’Etat mise sur l’extension en mer de Fontvieille?: « Un rapport d’étape a été rendu. Il s’agira d’une extension de 5 à 8 hectares qui assurera les besoins de la principauté jusqu’à 15 ou 30 ans. L’objectif est de ne pas sacrifier la qualité de vie pour accroître le territoire.Après il faudra imaginer autre chose. Mais ça ne sera sans doute pas moi… »

Publié le

Article précédentUn mariage place du palais
Article suivantA fleur de pot
Monaco Hebdo