dimanche 14 août 2022
AccueilCultureFondation prince Pierre : Nguyen Trinh Thi et Christine Sun Kim sélectionnées

Fondation prince Pierre : Nguyen Trinh Thi et Christine Sun Kim sélectionnées

Publié le

La sélection pour le Prix International d’Art Contemporain (PIAC) 2022 a été rendue publique par la fondation prince Pierre. Sur les 27 œuvres, ce sont celles proposées par Nguyen Trinh Thi et Christine Sun Kim qui ont été sélectionnées pour la finale. How to improve the world (2020) de Nguyen Trinh Thi est présenté comme un film sur l’écoute : « Le film réfléchit aux différences de traitement de la mémoire entre la culture de l’œil et celle de l’oreille, tout en observant la perte de terres, de forêts et du mode de vie des peuples autochtones de cette partie du monde », explique un communiqué de presse. « Alors que nos cultures mondialisées et occidentalisées en sont venues à être dominées par les médias visuels, je ressens le besoin et la responsabilité en tant que cinéaste de résister à ce pouvoir narratif de l’imagerie visuelle, et rechercher une approche plus équilibrée et sensible dans la perception du monde en accordant plus d’attention aux paysages sonores, en accord avec mes intérêts pour l’inconnu, l’invisible, l’inaccessible et les potentialités », explique Nguyen Trinh Thi dans ce même communiqué. La réflexion autour de The Star-Spangled Banner (2020) de Christine Sun Kim a été initié à l’occasion d’un travail d’interprétation en langue des signes américaine (ASL) de l’hymne national des États-Unis réalisé pendant le Super Bowl, en février 2020, devant des millions de téléspectateurs. L’objectif était alors de donner davantage de visibilité à la communauté sourde aux États-Unis. « Malheureusement, la performance de Christine Sun Kim n’a eu que quelques secondes d’antenne, marque évidente du travail restant à faire pour une visibilité plus équitable dans les médias. Le lendemain, elle publie un article dans le New York Times pour faire écho de son expérience au Super Bowl du racisme systémique qui imprègne, selon elle, la culture américaine et devient comme une norme souvent inaperçue », souligne ce communiqué. Créé en 1965, le PIAC vient récompenser tous les trois ans une œuvre proposée par un conseil artistique, placé sous la présidence de la princesse de Hanovre. Le vainqueur remportera 75 000 euros. Il bénéficiera aussi d’une exposition en Espagne, à la Casa Encendida à Madrid, à partir du 10 novembre 2022, jusqu’au salon international d’art contemporain ARCOmadrid, qui se déroulera du 22 au 26 février 2023. Cette année, une bourse de recherche d’un montant de 10 000 euros a été lancée. Objectif : « Soutenir un artiste, une institution, un collectif, un historien de l’art, dans son travail de recherche, en cours ou à venir, en lien avec le bassin méditerranéen. Proposé par le conseil artistique, ce prix triennal ne fait l’objet d’aucun dépôt de candidature », précise un communiqué de presse. Les sélectionnés pour 2022 sont DAAR (Sandi Hilal et Alessandro Petti), Dominique Koch, et Pierre Leguillon. Les vainqueurs du PIAC et de la bourse de recherche seront révélés le 11 octobre 2022, à Monaco.

Publié le

Monaco Hebdo