vendredi 2 décembre 2022
AccueilAutoToyota RAV4 hybride : une connexion très électrique

Toyota RAV4 hybride : une connexion très électrique

Publié le

Proposée en hybride simple ou en hybride rechargeable, cette cinquième génération de RAV4 répond aux attentes des urbains et des ruraux, avec une autonomie électrique record. Il faudra cependant mettre la main à la poche. Comptez 38 950 euros pour la version d’entrée de gamme. Le test du RAV4 hybride, c’est avec Monaco Hebdo, et c’est par ici.

La star des 4X4 urbains, celui qui a fait chavirer le cœur d’une clientèle féminine souvent insensible au look très masculin des tout-terrains est de retour dans une version hybride qui inaugure une cinquième génération essentiellement électrique. Apparu en 1998, le RAV 4 se déclinait en trois portes. Toyota proposait alors un petit véhicule avec des formes arrondies qui a su séduire très rapidement une clientèle féminine. Agile, facile à conduire, confortable, le RAV 4 a misé sur son petit gabarit, son look sympa qui était tout indiqué pour des parcours urbains. À l’époque, Toyota avait copié sur son voisin Kia qui avait sorti le Sportage. Kia venait alors d’inventer les petits véhicules de loisirs. Le succès auprès de la gent féminine fut alors immédiat. Nombreuses étaient les femmes au volant de ce petit jouet qui paradaient en ville. Au fil des années, le RAV4 est passé en cinq portes, et puis au fur et à mesure des générations, le 4×4 japonais s’est allongé, et a perdu en même temps son côté ludique pour devenir plus sage.

Toyota Rav4 Hybride
© Photo Toyota

306 chevaux en quatre roues motrices

Cette nouvelle génération saura-t-elle séduire une large palette d’acheteurs ? Ce n’est peut-être pas la priorité car l’atout principal de ce véhicule, c’est bien entendu son hybridation. Toyota suit la voie électrique et propose son modèle phare en deux versions électriques. La première auto-rechargeable et la seconde hybride rechargeable. Dans le premier cas de figure, l’auto développe 218 chevaux en deux roues motrices et 222 chevaux en quatre roues motrices. La version hybride rechargeable atteint les 306 chevaux. Cette dernière est intéressante car grâce à une batterie réfrigérée, elle peut parcourir 98 kilomètres en tout électrique. Puis le moteur thermique prend le relais des deux moteurs électriques, l’un est placé sur l’essieu arrière et l’autre sur l’essieu avant. Celui qui est installé à l’avant est de dernière génération et développe jusqu’à 182 chevaux. Par ailleurs, les 306 chevaux sont les bienvenus sur ce véhicule qui accuse sur la balance 1,9 tonne. Il faut dire que l’ajout des moteurs électriques et des batteries alourdissent le RAV 4 de 250 kilogrammes supplémentaires. Malgré tout, le 0 à 100 km/h est atteint en 6 secondes. Une performance très honorable. Mais ce n’est peut-être pas là le principal. Le RAV4 veut se montrer avant tout frugal en carburant, ce qu’il fait très bien et dans cet esprit, il propose même au conducteur d’atteindre les 135 km/h en tout électrique. Cependant, à cette allure, il ne faudra pas compter sur une autonomie importante des batteries. Et puis, il faudra attendre dix heures sur une prise domestique pour recharger la bête. Les plus chanceux qui possèdent une Wallbox ne mettront que trois heures pour une recharge complète.

Toyota Rav4 Hybride
© Photo Toyota

Une conduite en souplesse

À l’intérieur, l’espace est important, même si le coffre a perdu trente litres pour laisser la place aux moteurs électriques. L’habitacle ne subit que peu de changements. Toyota a mis l’accent sur le système multimédia et un nouveau combiné d’instruments numériques avec un écran de plus de dix pouces. Le système multimédia Toyota Smart Connect évolue pour proposer de nouvelles fonctionnalités. La navigation est basée sur le cloud pour une meilleure planification des trajets. Par ailleurs, le nouvel assistant vocal, « Hey Toyota » permet de gérer la clim, le chauffage ou encore la fermeture des fenêtres. Au volant, il ne sert à rien d’enfoncer la pédale de droite. Le RAV4 n’a pas un comportement très sportif. Il faut prendre son mal en patience et adapter son allure. Quatre modes de conduite sont proposés : Casual, Smart, Sport et Tough. Il faudra alors choisir le bon si l’objectif fixé est d’atteindre les fameux 98 kilomètres d’autonomie en tout électrique. À vous de jouer au volant de cet hybride bien équipé, confortable avec un système multimédia de dernière génération. Seul le prix peut faire hésiter certains. Le modèle à quatre roues motrices de 306 chevaux atteint tout de même les 60 550 euros.

Note globale : 4/5
À conduire : 3/5
À financer : 2/5
Valeur CO2 : 5/5
Technologie : 4/5
Les Plus : confort et système multimédia, autonomie importante, consommation maîtrisée
Les Moins : poids important, volume du coffre, tarif élevé

Publié le

Monaco Hebdo