samedi 28 janvier 2023
AccueilActualitésSportTour de France 2024 : un contre-la-montre Monaco-Nice

Tour de France 2024 : un contre-la-montre Monaco-Nice

Publié le

Jeux Olympiques de Paris obligent, pour la première fois depuis 1905, le Tour de France 2024 ne finira pas à Paris, mais à Nice. Cette épreuve cycliste se terminera par un contre-la-montre entre Monaco et Nice. Depuis 1939, c’est la septième fois que la principauté accueille le Tour de France  (1).

Après 1939, 1952, 1953, 1955, 1964 et 2009, le Tour de France reviendra à Monaco en 2024. Le 3 décembre 2022, au Yacht Club de Monaco, le prince Albert II a confirmé cette information, en compagnie du directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. Le départ de la dernière étape du Tour de France 2024 sera donné depuis Monaco. Il s’agira d’un contre-la-montre d’une trentaine de kilomètres, avec probablement du dénivelé, entre la principauté et Nice. Il se déroulera le dimanche 21 juillet 2024, avec une arrivée sur la promenade des Anglais qui promet beaucoup. Ce sera la septième fois que Monaco accueillera le Tour de France, après une relation suivie dans les années 1950. « On ne remplace pas Paris comme ça. Il fallait du prestige pour conclure cet événement, a indiqué Christian Prudhomme cité par Nice-Matin. On ne pouvait pas rêver mieux, avec cette épreuve de vérité entre la principauté et Nice. »

Albert II Christian Prudhomme
Photo Axel Bastello / Palais Princier.

En 2024, Paris sera monopolisée par l’organisation des JO du 26 juillet au 11 août, ce qui a contraint l’organisateur, Amaury Sport Organisation, à revoir ses plans. Pour la première fois depuis 1905, le Tour de France ne prendra donc pas fin sur les Champs-Élysées, mais à Nice

Quinze ans d’attente

Le 4 juillet 2009, Monaco avait donné le coup d’envoi du 96ème Tour de France. L’Espagnol Alberto Contador avait alors remporté son deuxième Tour de France quelques jours plus tard, le 26 juillet 2009, malgré la présence de Lance Armstrong dans sa propre équipe. Depuis, la Grande Boucle se tenait à l’écart de la principauté. Il aura donc fallu attendre 15 ans pour revoir cette épreuve cycliste dans les rues de Monaco. Le contexte sportif a sans doute joué. En 2024, Paris sera monopolisée par l’organisation des Jeux Olympiques (JO) du 26 juillet au 11 août, ce qui a contraint l’organisateur, Amaury Sport Organisation (ASO), à revoir ses plans. Pour la première fois depuis 1905, le Tour de France ne prendra donc pas fin sur les Champs-Élysées, mais à Nice. Une information qui a ravi le maire Horizons de cette ville, Christian Estrosi. « C’est à 37 reprises que Nice a accueilli le Tour avec deux départs en 1981 et 2020 », ce dernier « dans un contexte sanitaire très difficile » à cause de la pandémie de Covid-19, a-t-il indiqué au Monde et à l’AFP. Les seules exceptions concernant l’arrivée du Tour remontent à 1903 et 1904, avec un final disputé à Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine). Par la suite, Paris a été désignée comme ville d’arrivée. D’abord au Parc des Princes de 1905 à 1967, ensuite au vélodrome de la Cipale de 1968 à 1975, et enfin, depuis 1975, sur les Champs-Élysées.

Nice Côte d'Azur
Ce 111ème Tour de France connaîtra une première, avec un départ qui sera donné le 29 juin 2024 depuis Florence, une ville italienne. Il se terminera donc le 21 juillet 2024 par ce contre-la-montre individuel Monaco-Nice, avec une arrivée sur la promenade des Anglais. © Photo LiliGraphie

C’est en tout cas un joli coup en termes de publicité pour Monaco et Nice, puisque le Tour de France est présenté comme le troisième événement sportif le plus regardé dans les médias, juste après les JO d’été et la Coupe du monde de football

Publicité

Ce 111ème Tour de France connaîtra une première, avec un départ qui sera donné le 29 juin 2024 depuis Florence, une ville italienne. Et il se terminera donc le 21 juillet 2024 par ce contre-la-montre individuel Monaco-Nice. Un tel final n’a pas été vu depuis 1989. À l’époque, cette épreuve avait coûté la victoire à Laurent Fignon (1960-2010) au profit de l’Américain Greg LeMond, pour seulement huit secondes. Ce Tour 2024 sera vraiment très spécial, puisque dès 2025, le Tour de France renouera avec ses habitudes, avec une arrivée à Paris. Ce sera d’ailleurs l’occasion de fêter les 50 ans de la première arrivée sur les Champs-Élysées, en 1975. C’est en tout cas un joli coup en termes de publicité pour Monaco et Nice, puisque le Tour de France est présenté comme le troisième événement sportif le plus regardé dans les médias, juste après les JO d’été et la Coupe du monde de football.

Une septième fois à Monaco, en 2024

1939
Étape : 12b
Saint Raphaël-Monaco (121,5 km)
Vainqueur : Maurice Archambaud (FRA, 1908-1955)
Étape : 13
Monaco – Monaco (101,5 km)
Vainqueur : Pierre Gallien (FRA, 1911-2009)
Étape : 14
Monaco – Digne (175 km)
Vainqueur : Pierre Clarec (FRA, 1909-1994)
1952
Étape : 12
Sestrières – Monaco (251 km)
Vainqueur : Jan Nolten (HOL, 1930-2014)
Étape : 13
Monaco – Aix-en-Provence (214 km)
Vainqueur : Raoul Rémy (FRA, 1919-2002)
1953
Étape : 16
Marseille – Monaco (236 km)
Vainqueur : Wim Van Hest (HOL, 1923-2003)
Étape : 17
Monaco – Gap (261 km)
Vainqueur : Wout Wagtmans (HOL, 1929-1994)
1955
Étape : 9
Briançon – Monaco (275 km)
Vainqueur : Raphaël Géminiani (FRA)
Étape : 10
Monaco – Marseille (240 km)
Vainqueur : Lucien Lazaridès (FRA, 1922-2005)
1964
Étape : 9
Briançon – Monaco (239 km)
Vainqueur : Jacques Anquetil (FRA, 1934-1987)
Étape : 10
Monaco – Hyères (187,5 km)
Vainqueur : Jan Janssen (HOL)
2009
Étape : 1
Monaco – Monaco (contre-la-montre individuel, 15,5 km)
Vainqueur : Fabian Cancellara (SUI)
Étape : 2
Monaco – Brignoles (182 km)
Vainqueur : Mark Cavendish (GBR)
2024
Étape : Dernière étape
Monaco – Nice (contre-la-montre individuel, 30 km)

1) À ce sujet, lire notre dossier spécial Tour de France 2009, publié dans Monaco Hebdo n° 660.

Publié le

Les plus lus

Le pape François bientôt en visite à Monaco ?

Alors que le pape François envisagerait de se rendre à Marseille pendant l’automne 2023 pour la rencontre des évêques de la Méditerranée, le souverain pontife pourrait-il en profiter pour faire escale en principauté ? Loin d’être farfelue, cette idée a en tout cas été soufflée par l’ambassadeur de Monaco près le Saint-Siège.
Monaco Hebdo