lundi 23 mai 2022
AccueilActualitésInternationalLes Italiens de Monaco appelés à abroger ou non

Les Italiens de Monaco appelés à abroger ou non

Publié le

Silvio Berlusconi et les ministres de son gouvernement peuvent-ils comparaître devant la justice?? Telle est l’une des quatre questions sur lesquelles les Italiens sont amenés à se prononcer, les 12 et 13 juin, lors de quatre référendums populaires dit abrogatifs. Outre la situation pénale de leur premier ministre, impliqué dans le scandale Rubygate, et de ses pairs, les Italiens devront trancher sur le nucléaire. La construction de quatre nouvelles centrales nucléaires répondant aux normes EPR pourrait être remise en cause. L’Italie, pour qui le nucléaire devait couvrir un quart de ses besoins énergétiques en 2020, devra peut-être revoir sa copie après la catastrophe de Fukushima, au Japon. Les Italiens sont également invités à s’exprimer sur l’abrogation de la privatisation des services de l’eau et de sa marchandisation. Enfin, un quatrième scrutin portera sur le mode d’attribution et de gestion des services publics à portée économique.

Les citoyens italiens qui résident en principauté pourront voter par correspondance. Seuls pourront exercer ce droit, ceux qui sont inscrits à l’AIRE, le registre des citoyens italiens résidants à l’étranger, et ceux se trouvant temporairement sur le sol monégasque (militaires, salariés de l’administration publique, professeurs universitaires, et leurs familles). Ces derniers devront au préalable signer une déclaration avant le 8 mai. Les personnes n’entrant pas dans ces catégories peuvent se rendre aux urnes dans leurs communes en Italie. Leur billet, ayant servi à leur transport, pourra être remboursé à hauteur de 75 %. Les votes devront être transmis à l’ambassade d’Italie à Monaco, avant le 9 juin à 16 heures.

Publié le

Monaco Hebdo