mardi 17 mai 2022
AccueilEconomieCorée du Sud : l’opération séduction avec Monaco

Corée du Sud : l’opération séduction avec Monaco

Publié le

Onze entreprises coréennes, spécialisées dans les nouvelles technologies, ont été invitées à Monaco lors de la dernière édition du Vroom Summit, qui réunit les professionnels de ce secteur. Objectif : accélérer les investissements et les partenariats économiques entre les acteurs de Monaco et de la Corée du Sud, pays encore boudé côté européen.

Si, dans le sens commun, nouvelles technologies riment souvent avec Corée du Sud, les investisseurs européens et monégasques ne seraient pas encore légion à accorder leur confiance aux pépites de cette république du numérique. Ils auraient pourtant bien tort de se priver, si l’on en croit Peter Madsen, organisateur du salon Vroom Summit qui s’est déroulé le 16 novembre 2021 à Monaco et qui était dédié à la Corée du Sud. Pour rappel, le Vroom Summit est un salon dédié aux entreprises spécialisées dans l’innovation, organisé chaque année à Monaco depuis 2014, mais aussi dans d’autres grandes villes d’Europe, avec le « Vroom Caravane Tour ». Associé à l’accélérateur de start-ups Allianz à Nice, cet évènement tente de faire émerger, à l’international, de grandes entreprises capables de lever des fonds pour créer de l’emploi local, comme l’assure Peter Madsen. C’est dans cette optique que l’organisation du Vroom Summit a demandé au gouvernement sud-coréen de sélectionner dix des meilleures entreprises du pays en Europe, à la mi-novembre. Pari tenu.

Le Vroom Summit est un salon dédié aux entreprises spécialisées dans l’innovation, organisé chaque année à Monaco depuis 2014, mais aussi dans d’autres grandes villes d’Europe

Onze entreprises représentées

En partenariat avec le Korea institute of start-up and entrepreneurship development (KISED) et White Castle Partners, regroupement d’entrepreneurs, investisseurs et dirigeants d’entreprises à Monaco et à l’international, le Vroom Summit 2021 a permis aux investisseurs curieux de rencontrer les principales start-ups et les pionniers coréens spécialisés dans le secteur des nouvelles technologies. Onze entreprises ont été sélectionnées pour cet événement, chacune avec un style et un domaine de compétence bien à elle : Geo-Line, a créé une solution de paiement pour le rechargement de véhicules électriques. FS Innovation est spécialisé dans le textile responsable, notamment les colorants. Video Monster permet de créer des vidéos destinées aux réseaux sociaux, à partir de sa propre banque de données. Morai, est un simulateur de conduite de véhicules autonomes. Hodoolabs propose un jeu éducatif permettant d’enseigner l’anglais. L-Base, une entreprise spécialisée dans les biotechnologies, se consacre notamment à la recherche sur le cancer du poumon. Seoul Ventures est une plateforme de e-commerce. Prinker est une entreprise experte du tatouage temporaire, à partir d’une petite imprimante portable que l’on applique sur la surface plane de la peau. UIMD est spécialisée dans l’analyse sanguine. Quant à DTonic, c’est une entreprise de big data qui réalise du traitement de données spatiotemporelles. Enfin, Bitsensing développe de l’imagerie radar pour le compte de smart cities.

En partenariat avec le Korea institute of start-up and entrepreneurship development (KISED) et White Castle Partners […] le Vroom Summit 2021 a permis aux investisseurs curieux de rencontrer les principales start-ups et les pionniers coréens spécialisés dans le secteur des nouvelles technologies. © Photo Bryan Sharp

Appels du pied

Si le but était de promouvoir ces entreprises coréennes auprès des investisseurs monégasques et internationaux, l’échange est allé dans les deux sens. Les représentants du MEB et de MonacoTech ont aussi vanté les mérites de la principauté, pour tenter d’attirer les professionnels coréens de l’innovation. Justin Highman, directeur général adjoint du Monaco Economic Board (MEB) a profité de l’occasion pour faire la promotion du modèle libéral de la principauté, du programme social, tout en vantant l’absence de dette publique du pays, sa stabilité politique et financière, les investissements consacrés à la défense de l’environnement, ainsi que les efforts entamés en matière de transition énergétique. Lionel Galfré, directeur de MonacoTech, a présenté les principaux secteurs qui font la force de Monaco, dont le yachting, avec des entreprises comme Lanéva, Yachtneeds, Sunny Concept, et E-Concept. Sans oublier la “green tech”, avec Oghji et FGWRS. La “medtech”, avec Novetech Surgery, mais aussi la “biotech”, le numérique, le domaine des applications, dont Carlo, l’intelligence artificielle, et la Fintech. Concernant les prochaines éditions du Vroom Summit, des discussions auraient lieu avec le gouvernement israélien et le gouvernement canadien, selon Peter Madsen.

Publié le

Monaco Hebdo