dimanche 26 juin 2022
AccueilAutoSkoda Kodiaq : une mise à jour discrète

Skoda Kodiaq : une mise à jour discrète

Publié le

La Skoda Kodiaq s’offre un relooking léger, focalisé principalement sur sa face avant. Il garde ses principaux atouts, face à une concurrence rude. Ce Kodiaq est accessible à partir de 36 710 euros. Le test auto de Monaco Hebdo, c’est par ici.

Après quatre ans d’existence et 600 000 unités vendues dans le monde, le SUV du constructeur tchèque se refait une beauté, sans perdre son esprit. La formule du succès reste la même : habitabilité, avec sept places, tarif alléchant et motorisation déjà connue. Son changement majeur est l’adoption des feux Matrix Led, avec des projecteurs légèrement redessinés, plus fins et toujours constitués de deux parties. Ils encadrent une calandre hexagonale d’un nouveau genre, conférant au SUV une allure plus moderne et plus musclée. Techniquement, le Kodiaq a conservé sa formule de base, issue de la plateforme modulaire MQB, avec des motorisations thermiques uniquement, dont les puissances varient entre 150 chevaux et 245 chevaux pour la version RS, qui passe à l’essence et gagne 5 chevaux.

Photo @ Skoda

Equipement revu à la hausse

De nouvelles jantes en alliage avec une taille allant jusqu’à 20 pouces rehaussent encore le look dynamique du Kodiaq, qui en version RS, se distingue encore plus du reste de la gamme qu’auparavant. Cette variante sportive cache un nouveau moteur 2.0 TSI de 245 chevaux qui remplace le bloc biturbo diesel de 240 chevaux l’équipant jusqu’alors. La puissance passe aux quatre roues. La gamme est composée de quatre niveaux de finition classiques : Active, Ambition, Style, Laurin & Klement, auxquels s’ajoutent une version Business, une Sportline et la RS. Le système Android ou Apple CarPlay est de série. Le système d’info-divertissement offre également l’assistant vocal numérique Laura, capable de parler 15 langues et de traiter le langage courant. L’auto bénéficie désormais du régulateur de vitesse adaptatif avec gestion des embouteillages ou encore du Side Assist avec détection des angles morts. En plus, le Crew Protect Assist s’améliore avec des capteurs radar supplémentaires à l’arrière. Ces équipements demandent de passer à la finition supérieure, Ambition, plus chère de 2 650 euros. La liste des packs d’équipements et des options est malheureusement longue et peut atteindre les 40 000 euros.

Dans l’habitacle, le confort prime

Dans l’habitacle du Kodiaq, des sièges ergonomiques (cuir perforé avec réglages électriques, ventilation et fonction de massage) font leur apparition, mais en option. Des sièges Eco, eux aussi en option, offrent, quant à eux, des housses de siège en matériaux végétaliens et recyclés. L’écran tactile de 8 pouces propose des affichages basiques, destinés aux menus d’info-divertissement. Mais ce qui prime chez le Kodiaq, c’est son espace à bord. Par ailleurs, la modularité est l’un des atouts de ce grand SUV. Le coffre de la version 7 places offre 630 litres, une fois la dernière banquette rangée. Lorsque toutes les banquettes arrière sont rabattues, le Kodiaq propose plus de 2 m3 de volume utile.

Photo @ Skoda

Abordable et familiale

Sous le capot, le bloc TDI de 150 chevaux est adapté à une conduite tout en souplesse. Le couple de 360 Nm entraîne sans difficulté les presque 1 700 kg du grand SUV. Le comportement se montre serein et efficace même si le véhicule semble un peu pataud. Les passagers voyagent dans une bulle de confort qui permet d’avaler sans difficulté les kilomètres en famille. Ce SUV se positionne avec des tarifs parmi les plus abordables dans sa catégorie. Mais la concurrence est en embuscade. Le Peugeot 5008, restylé l’an dernier, est la star de ce segment en France. Il propose une modularité plus complète encore avec ses trois sièges arrière indépendants, ainsi qu’une conduite plus dynamique, accessible à partir de 38 400 euros en motorisation BlueHDi 130 chevaux. Son deuxième rival, le Tiguan Allspace, récemment relooké, débute à 44 905 euros et le Seat Tarraco se positionne sous la barre des 40 000 euros. Mais ce dernier peut se vanter d’avoir une version hybride rechargeable à son catalogue. Ce Kodiaq a su conserver ses qualités de SUV familial, spacieux et modulable. Mais pour briller dans les années à venir, il lui faudra une version supplémentaire basée sur une hybridation, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Note globale : 3/5

Les plus : Insonorisation et confort, habitabilité et coffre généreux, modularité complète

Les moins : Un look discret, pas de variante hybride, motricité prise en défaut

Publié le

Monaco Hebdo