samedi 21 mai 2022
AccueilPolitiqueUnion Monégasque :la liste complète

Union Monégasque :
la liste complète

Publié le

Le 23 octobre, la liste menée par Jean-François Robillon, « Union monégasque », a officiellement présenté ses 3 derniers candidats issus de la société civile : Jean-Louis Grinda, Arnaud Giusti et Maurice De l’Arbre.

Le clan Robillon a mis fin au suspens. Avec un nouveau nom « Union Monégasque » et un nouveau slogan « Une chance pour chacun. Un avenir pour tous », les troupes de l’actuel président du conseil national ont présenté le 23 octobre à l’Auditorium Rainier III leur tous derniers candidats issus de la société civile. Sans surprise, l’ancien cadre de la Banque mondiale, et ex-vice président du Parti Monégasque, Bernard Pasquier a officiellement rejoint les rangs du mouvement. Et devient ainsi, avec le trésorier de l’UDM Claude Cottalorda, l’autre financier de l’équipe.

Grinda se lance
Son invitation en qualité d’expert le 28 juin dernier lors d’un café citoyen de l’UDM dédié à la culture constituait déjà un premier indice de leur entente. Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra de Monte-Carlo depuis 2007, a finalement décidé de franchir le Rubicon en se présentant officiellement sur la liste. Un joli coup politique pour le clan Robillon qui peut désormais compter sur ce poids lourd de la culture. Après un début de carrière dans les années 80 à l’Opéra d’Avignon et aux Chorégies d’Orange, Jean-Louis Grinda devient directeur de production pour le ministère français de la culture en 1984 et 1985, puis poursuit sa carrière en dirigeant successivement le Grand Théâtre de Reims, l’Opéra Royal de Wallonie, et enfin l’Opéra de Monte-Carlo. Egalement metteur-en-scène, l’homme a été récompensé en 1999 par un Molière du meilleur spectacle musical.

Un médecin de plus
Le secret avait été bien gardé. La candidature de l’actuel président de l’ASM Basket Arnaud Giusti est sans doute la grande surprise de cette liste UDM-UNAM. Né le 26 avril 1971 à Monaco, ce Monégasque constitue donc le sportif de de l’équipe. Chef du service des sports et des équipements sportifs à la mairie de Monaco depuis 2005, cet ancien joueur de basket au niveau national, a permis à son club de renouer avec le succès avec une belle remontée en Nationale 1.
Enfin, moins connu du grand public et de la sphère politique monégasque, Maurice de l’Arbre, est le dernier candidat de la société civile à rejoindre la liste. Actuellement, directeur général d’un groupe hôtelier « Worldwide exclusive villas and hotels », Maurice De l’Arbre est à l’origine un spécialiste en biologie médicale. Un professionnel de la santé supplémentaire donc, aux côtés des frères Bernard et Roland Marquet, et des kinés Valérie Bernard et Gérard Bertrand. En 1962, il devient chef de travaux à la faculté de médecine de Lyon, puis maître de conférence en universités. Il s’oriente ensuite vers le secteur privé, en développant des laboratoires d’analyses. Avant d’intégrer, de 1986 à 2006, le Centre cardio-thoracique de Monaco. L’homme est également président de l’Institut Weizman des sciences sur la Côte d’Azur et président du conseil de surveillance du Crédit mutuel professions de santé. La boucle est donc bouclée. L’Union monégasque dispose à présent de ses 24 candidats. 16 estampillés UDM : Jean-François Robillon, Claude Cottalorda, Valérie Bernard, Pascale Olivié-Dastakian, Nicole Manzone-Saquet, Gilles Pagès, Gérard Bertrand, Roland Marquet, Fabrice Notari, Jean-Charles Gardetto, Jocelyne Beraudo, Raphaël Rigoli, Bernard Marquet, Pierre Lorenzi, Alberte Escande et Guillaume Rose. 4 candidats UNAM : Michèle Dittlot, Claude Cellario, Philippe Orecchia, et Danielle Daumerie. Et enfin, les 4 issus de la société civile.

Publié le

Monaco Hebdo