vendredi 2 décembre 2022
AccueilPolitiqueTestimonio — Brigitte Boccone-Pagès : « Le gouvernement a bien passé commande...

Testimonio — Brigitte Boccone-Pagès : « Le gouvernement a bien passé commande de 30 appartements supplémentaires »

Publié le

La présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès, confirme à Monaco Hebdo que l’une des deux tours de l’ensemble immobilier Testimonio, la tour Réséda, sera bien surélevée de cinq étages, permettant ainsi la construction de 30 appartements supplémentaires pour loger des Monégasques. Interview.

En janvier 2022, l’ex-président du Conseil national, Stéphane Valeri, avait dit que « 2022 et 2023 marqueront la fin toute proche de la pénurie de logements domaniaux » : pourquoi craignez-vous finalement une pénurie en 2026 ?

Tout d’abord, je tiens à rappeler que la situation en 2018 était particulièrement tendue sur le plan du logement de nos compatriotes, avec une pénurie que la principauté n’avait plus connue depuis le début des années 2000. Dès notre élection, en février 2018, nous avons réussi avec le président Stéphane Valeri à faire entendre la voix des Monégasques, et à faire en sorte que le gouvernement prenne le sujet de la bonne façon. Tout cela fut consacré par l’annonce d’un vaste programme de constructions domaniales en mars 2019, un plan décidé par le prince souverain, et ardemment souhaité par le Conseil national. Depuis, ce plan a été remanié à plusieurs reprises, vu le caractère évolutif de certains projets de construction. Certaines opérations ont été reportées, d’autres annulées. Ce qui nous importe, c’est que la situation ne se détériore pas sur le plan de la satisfaction des demandes légitimes d’appartements domaniaux pour les nationaux. En 2023 et 2024, nous serons arrivés à éliminer la pénurie pour un parc domanial en phase avec les besoins justifiés des foyers monégasques.

« Sur la base de la demande régulière annuelle, il nous faut répondre, en moyenne, à une centaine d’appartements supplémentaires par an »

Finalement, à ce jour, combien de logements sont manquants ?

À court terme, la fin de la pénurie est là, mais notre préoccupation c’est le moyen terme. Sur la base de la demande régulière annuelle, il nous faut répondre, en moyenne, à une centaine d’appartements supplémentaires par an.

Une élection nationale se gagne avant tout sur la problématique du logement des Monégasques ?

Ce serait un raccourci irrespectueux de l’action politique de notre Assemblée. Nous n’avons pas de problème pour assumer qu’il s’agit, en effet, d’une priorité nationale absolue. Les élections se gagnent sur l’adhésion à un projet politique d’ensemble, qui balaie toutes les politiques publiques de notre pays, avec une méthode qui m’est chère : l’écoute et le terrain. Logement, évolution des mentalités, adaptation de notre législation en matière économique, qualité de vie, préservation de notre modèle économique et social, négociation avec l’Union européenne (UE) : voici les sujets sur lesquels les Monégasques nous attendent, et où nous souhaitons leur apporter des réponses, et représenter leurs intérêts. Le Conseil national est le relais des préoccupations légitimes des Monégasques et des résidents, et il défend avant tout l’intérêt général.

Dans le plan national pour le logement des Monégasques, que pèse le projet Testimonio ?

Il s’agit d’une opération très importante sur le plan quantitatif, mais aussi sur le plan qualitatif. La première tour Elsa permet de livrer 181 logements, et la seconde, Réséda, va permettre de mettre à disposition 167 logements avant le nouveau dispositif.

Les prestations proposées dans les appartements de Testimonio ont été présentées comme étant « haut de gamme » et sans équivalent à Monaco : pour quelles raisons ?

Lorsqu’on regarde ou qu’on visite ce chantier, on comprend bien qu’il s’agit d’une opération exceptionnelle, tant sur le plan de la localisation que sur le plan des prestations proposées.

« Je suis de celles et ceux qui pensent qu’on ne peut pas prétendre à des appartements de si grande qualité, dans des proportions aussi prestigieuses, sans contrepartie minimum. Il faut être pragmatique et responsable à ce niveau, aussi »

Le montant des loyers et des charges dans cet ensemble Testimonio a été contesté sur les réseaux sociaux : est-ce justifié ?

En complément de ma réponse précédente, je suis de celles et ceux qui pensent qu’on ne peut pas prétendre à des appartements de si grande qualité, dans des proportions aussi prestigieuses, sans contrepartie minimum. Il faut être pragmatique et responsable à ce niveau, aussi.

Au printemps 2022, le gouvernement monégasque a confirmé qu’il était techniquement possible de surélever de cinq étages la tour Testimonio II bis, aujourd’hui rebaptisée tour Réséda : une décision est-elle prise concernant cette surélévation ?

Oui, j’ai le plaisir de vous confirmer que le gouvernement a bien passé commande de 30 appartements supplémentaires, après que la possibilité de surélever l’opération a été détectée et confirmée. Il s’agira de 15 appartements T2 et de 15 logements T4.

Brigitte Boccone-Pagès
« Les 84 logements de l’opération Honoria feront aussi partie de la prochaine commission d’attribution, en même temps que les 14 appartements supplémentaires sur les Mélèzes. Viendront ensuite les opérations Carmelha et Grand Ida. Carmelha va permettre de livrer 25 logements, et le Grand Ida proposera plus de 160 logements à horizon 2024. » Brigitte Boccone-Pagès. Présidente du Conseil national. © Photo Conseil National

Quel rôle a joué le Conseil national dans cette prise de décision ?

Nous avons été également informés de cette possibilité de surélever. Dans une perspective de vision durable du logement, et en toute responsabilité, j’ai demandé au ministre d’État, avec notre président de la commission du logement, Franck Lobono, de prendre en compte cette possibilité, surtout au regard des retards et annulations par ailleurs. Nous avons donc obtenu des appartements supplémentaires sur la tour Réséda.

Les 30 étages de la tour Elsa, et ses 181 logements domaniaux, sont prêts : les premiers locataires Monégasques vont arriver quand ?

Dans les tous prochains jours, et par vagues successives, les attributaires vont prendre possession des lieux. C’est un moment très important pour nous élus, et un aboutissement de la politique que nous menons pour les Monégasques depuis 2018.

Après Testimonio, quel est le prochain projet domanial dans lequel les Monégasques pourront être logés ?

Il s’agira de l’opération Honoria avec 84 logements, qui feront aussi partie de la prochaine commission d’attribution, en même temps que les 14 appartements supplémentaires sur les Mélèzes. Viendront ensuite les opérations Carmelha et Grand Ida.

Quels sont les autres logements domaniaux qui doivent être livrés d’ici 2026 ?

Justement, Carmelha va permettre de livrer 25 logements, et le Grand Ida proposera plus de 160 logements à horizon 2024.

« Nous demandons au ministre d’État de nous confirmer au moins une opération supplémentaire, lors de la séance publique d’ouverture, le lundi 5 décembre prochain. La balle est donc dans le camp du gouvernement »

Il n’y a plus de terrain constructible à Monaco : le Conseil national a des propositions à faire au gouvernement pour loger davantage de Monégasques ?

Depuis 2018, le Conseil national est aux côtés du gouvernement pour favoriser toutes les solutions possibles, entre surélévations raisonnables, possibilités de remembrement intelligent, ou opérations mixtes. Le mètre carré à Monaco est rare, il faut en optimiser l’exploitation avec une approche optimisée qui tienne compte du besoin primordial des foyers monégasques d’être bien logés dans leur pays, et la valorisation sur le marché de la promotion immobilière, qui représente une activité importante pour nos finances publiques et pour le budget de l’État. Nous avons, par exemple, toujours donné un avis favorable pour des préemptions stratégiques, et toujours voté les crédits nécessaires à des opérations domaniales, quelle que soit la modalité de maîtrise d’ouvrage.

Votre majorité au Conseil national a menacé de ne pas voter le budget primitif 2023 si le gouvernement n’apportait pas des réponses à votre inquiétude concernant le logement des Monégasques : concrètement, quelles solutions attendez-vous du gouvernement ?

Le rapport de la commission des finances et de l’économie nationale de notre Assemblée est très clair : nous demandons au ministre d’État de nous confirmer au moins une opération supplémentaire dans sa réponse à celui-ci, lors de la séance publique d’ouverture, le lundi 5 décembre prochain. La balle est donc dans le camp du gouvernement.

Vous êtes optimiste ?

Nous avons toujours pratiqué la politique du pas vers l’autre. Je ne doute pas que le gouvernement reste dans les mêmes dispositions que notre Assemblée, surtout après les engagements qu’il a pris devant nous au mois d’octobre dernier.

Publié le

Monaco Hebdo