jeudi 2 février 2023
AccueilPolitiqueNégociations avec l’Union européenne : « Une priorité déterminante pour l’avenir du pays »,...

Négociations avec l’Union européenne : « Une priorité déterminante pour l’avenir du pays », estime le prince Albert II

Publié le

Dans ses vœux adressés aux Monégasques et résidents, le prince Albert II est revenu sur les grands événements qui vont jalonner 2023. Le souverain a également évoqué les négociations en cours avec l’Union européenne (UE), qui pourraient aboutir à un accord d’association d’ici la fin de l’année.

Comme chaque année, la princesse Charlène et le prince Albert II entourés de leurs enfants Jacques et Gabriella ont adressé leurs traditionnels vœux pour la nouvelle année. Dans une vidéo d’environ quatre minutes diffusée sur Monaco Info, le souverain est d’abord revenu sur 2022, une « année d’épreuves » dit-il, marquée par « la guerre, l’oppression, les violences et l’intolérance ». Sans oublier l’éprouvante crise sanitaire du Covid-19, « dont nous commençons à voir l’issue », estime cependant Albert II.

2023, une année de célébrations et d’élections

Face à ce contexte particulièrement difficile, le chef de l’État a donc appelé de ses vœux chacune et chacun à « mettre son énergie au service de la paix, de l’acceptation de l’autre et de la solidarité » pour façonner « un monde réconcilié et équilibré ». Et aussi un monde respectueux de la nature car le souverain n’a pas manqué de rappeler son engagement « au service de la préservation de notre planète, en particulier de sa biodiversité tant marine que terrestre ». À ce sujet, Albert II s’est d’ailleurs félicité du nouvel accord trouvé à Montréal, lors de la dernière COP15 sur la diversité biologique. « Ma conviction profonde est que chacun de nous peut agir à sa mesure. Nous sommes tous concernés. Nous sommes tous capables. Nous détenons une part de cette puissance collective qui permet seul de changer le monde pour le meilleur », a-t-il insisté avant de revenir sur les grands moments qui jalonneront cette nouvelle année. À commencer par les prochaines élections nationales et communales, qui auront lieu respectivement le 5 février et le 19 mars 2023. « Des moments primordiaux pour l’équilibre de nos institutions (qui) démontrent si besoin en était encore la vitalité de notre démocratie, a-t-il assuré. Je ne doute pas que les femmes et les hommes qui se verront confier de nouvelles responsabilités auront à cœur d’être les acteurs engagés de l’état de droit soutenus par cette confiance et cette ferveur qui nous ont permis de construire notre histoire et de nous projeter dans l’avenir ». 2023 sera aussi une année de célébrations avec les commémorations du centenaire de la naissance du prince Rainier III. L’occasion pour Albert II de rendre hommage à son père, « un prince bâtisseur dans bien des domaines, qui aura fait de Monaco une monarchie constitutionnelle moderne et dynamique, ouverte sur le monde et active au sein du concert des nations ».

Famille Princière Monaco
© Photo Eric Mathon / Palais Princier

Les négociations avec l’UE érigées en « priorité »

La principauté fêtera aussi cette année le 30ème anniversaire de son adhésion aux Nations unies. Faisant allusion aux négociations en cours avec l’Union européenne (UE), le souverain a réaffirmé son « attachement au multilatéralisme et au respect de nos engagements internationaux ». « Nos défis contemporains sont mondiaux et appellent des réponses globales : crises climatique et énergétique, lutte contre le terrorisme, le blanchiment et la corruption, la lutte contre les famines, l’égalité des genres… À cet égard, notre engagement résolu au sein du conseil de l’Europe, comme dans les discussions en cours en vue d’un rapprochement avec l’UE, constituent des priorités déterminantes pour l’avenir de notre pays », a ainsi déclaré Albert II. On se souvient qu’à l’occasion des discussions sur le budget primitif 2023 en décembre 2022, ce sujet sensible avait cristallisé les tensions entre le gouvernement princier et le Conseil national. L’un reprochant à l’autre son manque de transparence concernant l’évolution des négociations. Le prince Albert II a finalement conclu son intervention avec un message d’espoir : « Je sais que je peux compter sur la communauté monégasque, nos résidents et nos partenaires pour poursuivre et réinventer notre modèle économique et social. Demain n’est pas un vain mot, mais l’horizon d’un désir partagé ».

Publié le

Les plus lus

Renault Austral

Renault Austral : un avenir sous pression

Le nouveau SUV Austral a la double et lourde tâche de faire oublier le Kadjar, et de se hisser au niveau de la concurrence, dominée par le Peugeot 3008. Proposé en hybride, l’Austral a misé sur la qualité et le confort. Il est proposé à partir de 33 400 euros. Monaco Hebdo l’a testé pour vous.
Monaco Hebdo