jeudi 1 décembre 2022
AccueilPolitique« Le cinéma est l’un des éléments très attractif du projet de Fontvieille »

« Le cinéma est l’un des éléments très attractif du projet de Fontvieille »

Publié le

L’administration des domaines, qui dépend du département de l’économie et des finances, pilote le projet de multiplex de cinéma de Fontvieille, qui devrait ouvrir ses portes dans six ans. L’occasion de faire le point sur ce futur lieu culturel, dont la famille Tréhet espère devenir l’exploitant.

À quelle date prévisionnelle devrait ouvrir le cinéma multiplex dans le futur centre commercial de Fontvieille ?

La livraison du cinéma multiplex est prévue en même temps que l’ensemble du site commercial, à savoir pour la fin de l’année 2027.

Ce futur multiplex occupera quelle surface, présentera combien de salles, emploiera combien de salariés environ et devra offrir quel type de programmation ?

Le programme actuel prévoit un cinéma qui comportera au moins quatre salles.

Quel sera le budget de fonctionnement annuel prévisionnel nécessaire pour ce multiplex ?

Le budget de fonctionnement sera établi par les candidats, et par conséquence, par le futur exploitant.

Selon quel cahier des charges sera choisi le futur exploitant de ce multiplex ?

À ce stade, le cahier des charges n’est pas encore défini.

À ce jour, combien de candidats ont répondu à votre appel d’offres pour ce multiplex ?

Un appel à intérêt a été lancé par la société Socri, maître d’ouvrage délégué, auquel plusieurs opérateurs ont répondu. Ce qui démontre que ce cinéma est l’un des éléments très attractif du projet.

« Un appel à intérêt a été lancé par la société Socri, maître d’ouvrage délégué, auquel plusieurs opérateurs ont répondu »

Dans l’hypothèse où de grands groupes seraient candidats pour ce multiplex, la famille Tréhet, qui exploite le cinéma de Monaco depuis plusieurs dizaines d’années, aura-t-elle les moyens de rivaliser ?

Ce point sera examiné en temps utile.

À quelle date sera connu le nom de l’exploitant de ce multiplex ?

À ce stade, le calendrier est en cours de définition.

Le vainqueur de l’appel d’offres devra financer l’intégralité des travaux d’équipement de ce multiplex (écrans, son, fauteuils, etc.), et payer ensuite un loyer à l’État ?

Il est prévu que tous les locaux commerciaux soient livrés bruts de décoffrage aux futurs exploitants.

Le vainqueur de l’appel d’offres restera libre de choisir la programmation qu’il souhaite, sans que l’État n’intervienne ?

À ce stade, le cahier des charges n’est pas encore défini.

Pour lire notre interview d’Arthur Tréhet, directeur du Cinéma des beaux arts, cliquez ici.

Publié le

Monaco Hebdo