samedi 21 mai 2022
AccueilPolitiqueLogement?: Quelle pénurie??

Logement?: Quelle pénurie??

Publié le

© Photo Laetitia Ferrando / Monaco Hebdo.

Pour le gouvernement, pas question de laisser dire aux élus que le parc domanial est saturé. 10?% des demandes d’attribution seraient «?de confort?».

Pénurie?? Quelle pénurie?? C’est en substance ce qu’a répondu le gouvernement à la majorité parlementaire. Récemment, le président UP du Conseil national, Jean-François Robillon, avait en effet tiré la sonnette d’alarme concernant le manque d’appartements dans les domaines dédiés aux Monégasques?: «?Lors de la commission d’attribution des logements domaniaux, il y avait 59 appartements à attribuer pour 292 demandeurs.?» De son côté, le président de la commission du logement Gérard Bertrand avait lâché?: «?Malgré les demandes incessantes de la majorité du Conseil national au gouvernement pour qu’il continue l’effort consenti entre?2003 et?2008, on est de nouveau en pénurie. Nous réclamions 100 appartements par an. Mais le gouvernement ne nous a pas écouté.?»

“Entre deux salves”

«?Pénurie, c’est un bien grand mot, le logement est un sujet passionnel?», s’amuse Sophie Thévenoux, conseiller de gouvernement pour les finances qui analyse les chiffres?: «?Nous sommes entre deux salves de construction de logements domaniaux. On en a livré 300 et on va bientôt en livrer plus de 500 jusqu’à 2014 (237 à Rainier III, 120 à Canton et 177 à Odéon).?» Selon le conseiller, la dernière commission d’attribution, organisée en dehors du calendrier de livraison, était destinée à «?aider les personnes ayant un besoin réel?». Basta. «?Quand on regarde l’ancienneté des demandes, 5 foyers attendent depuis 5 ans. Sinon, le délai est de 2,5 à 3 ans, ajoute Sophie Thévenoux. Concernant les demandes de deux pièces, il s’agit, pour 20?% des demandes, de jeunes étudiants qui veulent partir de chez eux.?» D’ailleurs, le gouvernement parle carrément de demande de confort?: «?Elle représente 10?% des demandes aujourd’hui et monte parfois à 15?%?».
Pour Stéphane Valeri, l’actuel conseiller de gouvernement, ex- président du conseil national, la situation n’a plus rien à voir avec celle qu’il a connue en 2003?: «?A l’époque, on parlait de pénurie. Aujourd’hui il faut voir que pour 4?000 foyers monégasques, il y a 3?000 logements domaniaux. Gouvernement et Conseil national peuvent être fiers des 1?000 logements construits en quelques années à peine.?» Des propos qui risquent de faire sourire jaune certains conseillers nationaux…

En bref

60 berceaux au Canton

Une crèche manquait cruellement au quartier de la Condamine. En 2014, la donne devrait changer. Contrairement au projet de médiathèque, décalé et déplacé par le gouvernement, la crèche prévue place du Canton ne passe pas à la trappe. Au contraire même?: «?Ce ne seront pas 50 mais 60 berceaux qui vont être créés?», annonce Gilles Tonelli, conseiller de gouvernement pour l’Equipement. Tandis qu’on tâtonne encore pour construire la crèche de Testimonio, une nouvelle devrait ravir la mairie et surtout Yann Malgherini, en charge du dossier petite enfance?: le gouvernement prévoit de multiplier les structures en microcrèche.

10?% de propriétaires

Pour le gouvernement, le logement domanial n’est pas la seule solution. «?On participe au paiement du loyer dans le secteur privé?», souligne Sophie Thévenoux, qui rappelle?: «?Le dernier recensement a montré que plus de 10?% des foyers monégasques sont propriétaires.?»

Publié le

Monaco Hebdo