jeudi 2 février 2023
AccueilEconomieStéphane Valeri entre au conseil d’administration de la SBM

Stéphane Valeri entre au conseil d’administration de la SBM

Publié le

À l’occasion d’une assemblée générale ordinaire, la Société des bains de mer (SBM) a validé l’entrée de Stéphane Valeri au poste d’administrateur. Il remplace la présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès, et fait un pas de plus vers le fauteuil de président-délégué de cette entreprise.

Une assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Société des bains de mer (SBM), pour acter un mouvement qui rapproche encore un peu plus l’ancien président du Conseil national, Stéphane Valeri, de la présidence-déléguée de cette entreprise. C’était le menu proposé aux actionnaires le 2 décembre 2022, à 9 h 30. L’actuel président-délégué de la SBM, Jean-Luc Biamonti, l’a annoncé en préambule, et avec le sourire : « On a chronométré. S’il n’y a pas de question, cette assemblée générale devrait durer six minutes. Mais vous avez, bien sûr, le droit de poser des questions. » Cette prévision s’est avérée juste, puisqu’après 6’55’’, et une seule prise de parole de la part d’un actionnaire pour se féliciter des bons résultats récents plus tard, cette assemblée générale a pris fin.

« On a chronométré. S’il n’y a pas de question, cette assemblée générale devrait durer six minutes. Mais vous avez, bien sûr, le droit de poser des questions »

Jean-Luc Biamonti. Président-délégué de la SBM

1987

Il faut dire que l’ordre du jour ne comportait qu’une seule résolution. Il s’agissait de ratifier la nomination de Stéphane Valeri au poste d’administrateur de la Société des bains de mer (SBM), en remplacement de l’actuelle présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès (1), qui a démissionné. Le conseil d’administration a coopté Stéphane Valeri, et cette assemblée générale ordinaire des actionnaires de la SBM a donc ratifié cette cooptation. « On ne peut coopter que si on remplace quelqu’un. Le mandat de Stéphane Valeri se cale sur celui de Brigitte Boccone-Pagès. Donc l’échéance sera plus courte », a expliqué Jean-Luc Biamonti devant les actionnaires. L’échéance du mandat de Stéphane Valeri a été fixée à l’occasion de l’assemblée générale ordinaire des actionnaires qui étudiera les comptes de l’exercice 2025-2026. Stéphane Valeri exerce deux autres mandats d’administrateur : chez Edmond de Rothschild assurance et conseils à Monaco, et chez Groupe Monaco Digital. C’est un retour aux sources pour Stéphane Valeri qui a commencé sa carrière professionnelle en 1987 à la SBM, au poste d’attaché de direction au service promotion et publicité, avant de se lancer en politique. Élu une première fois au Conseil national en 1988, il a été réélu en 1993, en 2003, et en 2008. Il a présidé cette Assemblée pendant deux mandats, jusqu’en 2010. Nommé par le prince Albert II conseiller de gouvernement-ministre, il a ensuite rejoint le gouvernement monégasque pour prendre en charge la question des affaires sociales et de la santé en 2010, avant d’être réélu au Conseil national en 2018. Il en occupait la présidence jusqu’à sa démission, le 3 octobre 2022.

Sans surprise, la résolution présentée aux actionnaires le 2 décembre 2022 a été adoptée à 99,75 % des votants, actant ainsi de manière très officielle l’entrée de Stéphane Valeri dans les hautes sphères de la SBM

Ultime étape

Après avoir été élu cinq fois au Conseil national, il n’y aura donc pas de sixième campagne électorale pour Stéphane Valeri, qui a cédé son fauteuil à Brigitte Boccone-Pagès, faisant d’elle la première femme présidente de la Haute Assemblée depuis sa création, en 1911. Si cette dernière a donc quitté le conseil d’administration de la SBM, elle a pris la tête de la liste d’union pour la prochaine élection nationale, qui se déroulera le 5 février 2023. Comme l’avait assuré Jean-Luc Biamonti le 23 septembre 2022 en fin d’assemblées générales ordinaires et extraordinaires des actionnaires de la SBM, à propos de Stéphane Valeri, « nous travaillerons ensemble pour assurer une succession en bonne et due forme, et sans accroc. Les statuts de la SBM prévoient un nombre d’administrateurs compris entre 7 et 11. Nous étions 11 avant la démission de Brigitte Boccone-Pagès. On passe à 10. Stéphane Valeri la remplace, et devient le 11ème administrateur ». Sans surprise, la résolution présentée aux actionnaires le 2 décembre 2022 a été adoptée à 99,75 % des votants, actant ainsi de manière très officielle l’entrée de Stéphane Valeri dans les hautes sphères de la SBM. Dans quatre mois, il devrait franchir une ultime étape, qui le conduira dans le fauteuil de président-délégué de cette entreprise. Né le 17 août 1953, Jean-Luc Biamonti est présent au sein de la SBM depuis 37 ans. Il a intégré l’équipe dirigeante de cette entreprise en 1985 au poste d’administrateur, avant d’être nommé président du conseil d’administration en janvier 1995. Jean-Luc Biamonti occupe la fonction de président-délégué depuis janvier 2013. « Au départ de M. Jean-Luc Biamonti, à la fin de l’exercice en cours, le 31 mars 2023, je serai proposé au conseil d’administration de la société, pour assurer la présidence de la SBM. Je rejoins avec fierté cette grande société, à laquelle ma famille et moi-même sommes très attachés depuis plusieurs générations », a indiqué Stéphane Valeri, dans un communiqué diffusé le 23 septembre 2022.

1) Brigitte Boccone-Pagès avait rejoint le conseil d’administration de la SBM le 1er octobre 2020, en tant qu’administrateur. À ce sujet, lire notre article.

Publié le

Les plus lus

Sites Internet illégaux : le ras-le-bol des agents immobiliers monégasques

De plus en plus de sites Internet illégaux proposent des biens immobiliers situés à Monaco, que ce soit à la vente ou à la location. Face au manque à gagner que cela représente pour les agents immobiliers de la principauté, et également pour les caisses de l’Etat monégasque, la profession réclame un durcissement des contrôles pour tenter d’endiguer ces agissements.

Des pneus pour un terrain de basket

Monaco Hebdo