samedi 28 janvier 2023
AccueilDossierVisite de Xi Jinping : l’amitié sino-monégasque scellée

Visite de Xi Jinping : l’amitié sino-monégasque scellée

Publié le

Historique, la visite du président chinois Xi Jinping à Monaco dimanche 24 mars s’avère une réussite diplomatique. En 2h35, les deux chefs d’État et leurs épouses ont souhaité renforcer les liens économiques et culturels qui unissent les deux pays.

Pas si anecdotique la venue de Xi Jinping, premier président chinois en exercice à effectuer une visite (express) sur le Rocher monégasque, restera dans les livres d’histoire. Si celle-ci répondait à l’invitation lancée par le prince Albert II lors de sa venue à Pékin en septembre 2018, elle devait sceller côté chinois une halte stratégique. Depuis plusieurs années, la coopération amorcée officiellement en 1995 s’est accélérée. Économiquement, Monaco n’exporte que 4 millions d’euros de biens et services vers la Chine. Ce pays n’étant lui-même que le 7ème importateur en principauté, avec 48,2 millions d’euros. Une goutte d’eau pour ce mastodonte voué à devenir la première économie mondiale. Côté emploi, la principauté ne compte que 26 salariés de nationalité chinoise (sur plus de 51 000). Douze Chinois résident sur le Rocher. Vraiment pas un raz-de-marée, donc.

visite Xi Jinping Monaco
© Direction de la communication

Économiquement, Monaco n’exporte que 4 millions d’euros de biens et services vers la Chine. Ce pays n’étant lui-même que le septième importateur en principauté avec 48,2 millions d’euros

Une visite 100% maitrisée

Ce sont plutôt les récents partenariats noués entre le groupe chinois de casinotiers Galaxy Entertainment Group (GEG) et la Société des Bains de Mer (SBM), mais surtout celui entre les opérateurs téléphoniques Monaco Telecom et Huawei sur le déploiement de la 5G en principauté, qui poussent les observateurs internationaux à considérer cette étape monégasque – entre l’Italie et la France – comme purement tactique. De chaque côté, on espérait une visite 100 % maitrisée. Sur ce point, la réussite est totale. Personne n’a bravé les consignes drastiques, voire incongrues, imposées sur le territoire de 2km2. Mise à part des dizaines de policiers dans les rues, peu de gens ont tenté une balade dominicale, malgré un soleil printanier. Dans l’enceinte du palais princier, des festivités millimétrées ont scellé l’amitié sino-monégasque. Mais de la rencontre bilatérale, on ne sait pas exactement ce qu’il ressort. Au palais, on met surtout l’accent sur les convergences culturelles et écologiques qui qui composeraient l’essentiel des relations diplomatiques actuelles.

Un milliard de dollars sur les trois à cinq ans à venir financé par les gouvernements locaux des provinces chinoises et les grosses entreprises du pays ira à la banque d’investissement durable baptisée Sustainable Finance & Investment Corporation

Huawei

« Monaco est un pays au charme singulier. Malgré les différences de taille entre les pays, c’est l’esprit de dialogue qui permet le succès des relations », s’était prononcé, avant d’être reçu, Xi Jinping. Officiellement, le sujet Huawei n’a pas tenu le haut de l’affiche. « Dans le collimateur de Washington, le géant chinois des télécoms a fait de la principauté une vitrine en Europe de ses innovations », n’hésite pourtant pas à écrire le journaliste Frédéric Schaeffer dans Les Échos. « La Chine se cherche des chevaux de Troie pour forcer les portes de ses grands partenaires et néanmoins rivaux absolus », dénonce Didier Rose dans les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA). Car, au même moment, le sujet fait débat au sein de l’Union européenne (UE) qui souhaite adopter une stratégie commune envers l’opérateur Huawei. C’est un des premiers enjeux de la visite diplomatique du leader chinois pour cette mini-tournée européenne.

Un milliard de dollars sur les trois à cinq ans à venir financé par les gouvernements locaux des provinces chinoises et les grosses entreprises du pays ira à la banque d’investissement durable baptisée Sustainable Finance & Investment Corporation

Écologie

La communication officielle monégasque préfère largement insister sur l’entente réciproque concernant l’écologie. Le président chinois s’étant montré totalement enthousiaste à l’idée de l’ouverture d’une branche chinoise de la fondation Albert II dans son pays. Le jeudi précédant cette visite historique, Zhu Huiye, vice-président de l’Investment association of China, organe officiel du gouvernement chinois, validait aussi un engagement financier XXL. Un milliard de dollars sur les trois à cinq ans à venir financé par les gouvernements locaux des provinces chinoises et les grosses entreprises du pays ira à la banque d’investissement durable baptisée Sustainable Finance & Investment Corporation (SFIC). Arrivé à 13h15 sur le perron du palais princier, le couple Jinping a finalement quitté la principauté à 15h50 précise. Son convoi a pris la direction de Beaulieu-sur-Mer, où un dîner privé dans la villa Kerylos avec le président de la République française, Emmanuelle Macron et son épouse Brigitte, était organisé. De cette journée historique pour Monaco, le bilan diplomatique est plus que positif. L’amitié sino-monégasque est scellée.

Pour lire la suite de notre dossier sur la visite de Xi Jinping à Monaco, cliquez ici.

Publié le

Les plus lus

Tapis rouge au théâtre des Muses

Tapis rouge est la nouvelle pièce à découvrir au théâtre des Muses en cette fin du mois de janvier. Seule sur scène, Agnès Pat’ raconte sa vie avec fantaisie et humour.

Alexandre Boin nouveau directeur du CREM

Monaco Hebdo