dimanche 25 septembre 2022
AccueilCultureRock et punk?: transmission patrimoniale

Rock et punk?: transmission patrimoniale

Publié le

Rock The Ballet
Pour un peu de bling, côté danse, offrez-vous Rock The Ballet, au Casino de Paris, jusqu'au 31 octobre. © Photo DR

D’abord, penser à réserver sa soirée du 9 novembre prochain à la salle Pleyel, à Paris. Yundi Li, jeune prodige chinois, y donnera un programme Chopin. Monsieur Li a cette particularité, très appréciée par les temps qui courent, d’être infiniment moins bling bling qu’un autre pianiste de ses compatriotes, Lang Lang. Pour un peu de bling, côté danse, offrez-vous Rock The Ballet, au Casino de Paris, jusqu’au 31 octobre. Le spectacle est conçu autour d’un groupe d’éphèbes qui s’adonnent au classique sur des musiques de U2, Prince ou Michael Jackson. Cela devrait combler, entre autres, quelques vieux messieurs et les petites filles qui découvrent leurs premiers tutus.

Au rayon enfants, une tendance forte se confirme?: les concerts rock, pop ou électro pour les marmots. Le verre de jus d’orange vite avalé à la buvette, les 6-10 ans, tee-shirt ACDC flambant neuf, entrent en transe devant des groupes dont la moyenne d’âge se situe elle-même à quinze ans à peine. Ne pas y voir une activité rebelle. Cela tient plutôt de la transmission patrimoniale, genre soirée piano d’autrefois. Les parents de ces petits ont grandi dans le rock. Adultes et embourgeoisés, ils ne l’ont pas laissé tomber. Voyez Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, Antoine de Caunes, ou Matthieu Pigasse, codirecteur général du gestionnaire d’actifs Lazard France, et pire que rock, puisque grand fan des punks de The Clash. Sinon?? P. Diddy a donné un concert en kilt à Glasgow, en Ecosse. La vraie rébellion des rappeurs est là.

Publié le

Monaco Hebdo