samedi 24 septembre 2022
AccueilAutoLe Captur passe à l’hybride rechargeable

Le Captur passe à l’hybride rechargeable

Publié le

Après la Clio hybride, le Renault Captur E-Tech Plug-in est investi d’une motorisation hybride. Ce petit SUV s’installe sur un créneau qui représente déjà 20 % des ventes de Captur. Le Renault Captur hybride est commercialisé en France, et il est accessible à partir de 33 700 euros. Monaco Hebdo l’a essayé pour vous.

Après des hésitations et des retards à l’allumage, Renault a bien négocié le virage de la technologie hybride rechargeable et du 100 % électrique. Désormais, la plupart des modèles proposés adopte cette nouvelle forme d’énergie. C’est le cas de la Megane, de la petite citadine Twingo et cette poussée est désormais symbolisée par la Clio e-Tech. Le crossover Captur en reprend d’ailleurs quelques éléments : le Captur a d’ailleurs, dès sa naissance une filiation avec la Clio. À son apparition en 2013, il adopte la motorisation et le châssis de son aînée. Mais il a surtout la lourde tâche de reprendre le flambeau de la Modus. Un minispace qui n’a pas su véritablement trouver son public. Plus dynamique, plus dans l’air du temps, le Captur a su séduire une clientèle à la recherche d’une voiture polyvalente, maniable et compacte. Il représente presque 4 % des ventes de Renault en 2015. Un succès qui se confirme avec le « restylage » en 2017 dû, en grande partie, aux nouveaux attributs esthétiques du véhicule, comme les feux LED en forme de crochets et des boucliers retravaillés. Pour ne pas perdre cet attrait face à une clientèle qui n’a que l’embarras du choix, une hybridation rechargeable vient compléter la gamme Captur. Le nouveau venu s’inspire de l’architecture de la Clio e-Tech dont il reprend la base.

Renault Capture hybride
© Photo Renault

Trois moteurs, sinon rien

Sous le capot, on retrouve un moteur essence 1,6 litre secondé par deux moteurs électriques. L’astuce est ingénieuse, car le premier moteur électrique vient seconder le moteur thermique jusqu’à une vitesse de 135 km/h. Le second de 31 chevaux a pour fonction de récupérer l’énergie dégagée lors des phases de freinage et de décélération. Ainsi grâce à ce système la batterie se décharge moins vite. Le conducteur sera épaulé par une boîte de vitesses multimodes sans embrayage. Il pourra sélectionner pas moins de quinze modes différents et l’auto se charge alors d’optimiser la régénération et la propulsion du véhicule. Parmi ces nombreuses possibilités, le Captur dispose d’un mode e-Save qui permet de conserver 40 % de la batterie lors d’un déplacement sur route et de préserver ainsi cette charge pour la partie urbaine. À l’opposé, un mode sport force les trois moteurs à fonctionner ensemble pour accroître la puissance. Dans ce dernier cas, il ne faut pas espérer avoir une grande autonomie des batteries. Selon les données du constructeur, la consommation mixte s’établit autour de 1,5 litre aux 100 kilomètres.

Renault Capture hybride
© Photo Renault

Une autonomie bien étudiée

L’autonomie de la batterie est de 65 kilomètres en ville mais diminue jusqu’à 50 kilomètres en cycle mixte. Une charge complète s’effectue en 2h30 grâce au chargeur embarqué à bord. L’habitabilité est très intéressante ainsi que la modularité. Elles sont par ailleurs similaires à celles des versions thermiques. La banquette arrière est toujours coulissante et très pratique. La planche de bord est restée fidèle à son design contemporain avec un écran central posé sur la console. Les versions haut de gamme du type Initiale Paris bénéficient d’une sellerie cuir, d’un volant et de sièges avant chauffants. Le conducteur dispose d’une instrumentation numérique de 10 pouces complétée par un écran de 9,3 pouces avec système multimédia et navigation GPS. Il faut ajouter l’éclairage avant et arrière entièrement LED. Il faudra tout de même débourser 37 200 euros. Derrière le volant, les sensations sont convaincantes. Le comportement est rassurant. Cette efficacité routière est due surtout à un amortissement rigoureux qui privilégie la fermeté au confort. Le confort des sièges compense cette raideur que l’on ressent surtout lors des passages sur les ralentisseurs. Confortable, pratique, économique, ce nouveau Captur E-Tech Plug-in a su s’adapter aux nouvelles contraintes environnementales.

Note globale : 4/5

Les plus

  • Consommation 
  • Comportement 
  • Habitabilité

Les moins

  • Confort 
  • Tarif  (finition Initiale Paris)

Publié le

Monaco Hebdo