jeudi 2 février 2023
AccueilAutoMG4 à l’offensive en Europe

MG4 à l’offensive en Europe

Publié le

La marque chinoise MG débarque en Europe avec une berline compacte compétitive, bien équipée, et fiable. De quoi mettre l’eau à la bouche, en sachant que ce n’est que le début de l’aventure pour MG Motor. Cette auto électrique est proposée à partir de 28 990 euros. Monaco Hebdo l’a essayée pour vous. Voici notre test.

MG, la marque britannique, spécialiste des roadsters pleins de charme, n’a conservé que son nom anglais lorsqu’elle est passée sous pavillon chinois. En 2006, le constructeur chinois SAIC rachète la marque européenne, qui devient une filiale du groupe chinois sous le nom de MG Motor. L’aventure qui avait débuté à Oxford en 1924 grâce au concessionnaire Morris Garages n’est plus qu’un lointain souvenir car désormais SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation) voit les choses sous un autre angle. Pour se faire une place sur le sol européen, SAIC remet au goût du jour la marque MG sur le sol britannique dès 2013 et étend son offre à la France en 2020. Depuis le début de la décennie 2020, MG s’est focalisé sur la production et la vente de modèles électriques. Même si la marque sonne toujours à l’oreille “so british”, le MG4 est fabriqué en Chine et profite ainsi des capacités du groupe SAIC à produire des batteries à moindre coût. Mais alors que vaut cette berline compacte qui vient chasser sur les terres européennes, fiefs des constructeurs allemands et français ? Cette compacte électrique vient affronter les Megane E tech et autres Volkswagen ID 3. Faut-il trembler devant cette concurrence qui affûte petit à petit ses armes dans le domaine des véhicules électriques ? La MG4 met en avant un argument infaillible : son prix, inférieur à la concurrence. C’est une attaque en règle des modèles européens comme ont su le faire les constructeurs japonais lorsqu’ils ont percé le marché européen dans les années 80. Mais, concrètement, qu’a-t-elle de plus que les autres ?

MG4

Une plateforme dédiée à l’électrique

Il y a avant tout un style, qui se veut à la fois sportif et rassurant. Les phares à LED de série apportent une touche premium et le bandeau lumineux à l’arrière montre l’envie de MG à se positionner sur une gamme plutôt chic. La ligne de toit fuyante à l’arrière apporte du dynamisme à la ligne. On sera peut-être plus critique sur le becquet un peu trop proéminent. Sous la robe, le châssis modulaire a été spécialement conçu pour les modèles électriques. Par ailleurs, le groupe batterie est désormais positionné à l’horizontale, sous le plancher, permettant d’abaisser le centre de gravité et de dégager du volume dans l’habitacle. L’auto peut accueillir deux sortes de batteries. La première offre 350 kilomètres d’autonomie et la seconde supporte une puissance de charge très élevée jusqu’à 135 kW. Elle permet au conducteur de parcourir jusqu’à 450 kilomètres sans avoir besoin de recharger. Le constructeur propose également deux niveaux de puissance pour sa propulsion : 170 chevaux ou 204 chevaux. L’habitacle est richement doté et bien soigné. Elle propose de série le démarrage sans clé, le radar de stationnement, la climatisation et de nombreuses aides à la conduite. Le conducteur pourra contrôler l’ensemble des paramètres de sa conduite sur un écran de sept pouces. Un second écran de plus de dix pouces en position centrale accueille un système multimédia compatible Androïd Auto et Apple Carplay. L’ensemble est sobre et de bonne facture.

MG4
© Photo MG

Du tactile pas facile

Seul petit bémol, l’ergonomie presque inexistante de l’écran tactile. La navigation dans les sous- menus pour, par exemple, changer le mode de conduite ou régler la climatisation n’est pas fluide. Il faut très souvent revenir au menu précédent en pressant un bouton pour que l’écran très lent se débloque. Cette opération est à la longue fastidieuse et ne permet pas de garder les yeux sur la route. L’habitabilité est en revanche convaincante, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Derrière le volant, les sensations sont plaisantes, MG n’a donc pour le coup pas oublié le plaisir de conduire. Avec un prix attractif, une ligne séduisante, un équipement riche et une autonomie dans la moyenne, cette MG4 arrive en force sur le marché européen. Ce n’est que le début d’une longue liste de modèles, dix au total, qui vont débouler d’ici à la fin de l’année 2025. Il faudra à nouveau s’habituer à voir sur nos routes des MG d’un autre temps.

Note globale : 4/5
À conduire : 4/5
À financer : 4/5
Valeur CO2 : 4/5
Technologie : 3/5
Les Plus :
Le tarif compétitif, l’équipement complet, l’habitabilité
Les Moins : Le système multimédia, les bruits aérodynamiques, aides à la conduite

Publié le

Les plus lus

Négociations Monaco – Union européenne : « Monaco souhaite conclure un accord...

Alors que les négociations européennes pourraient aboutir en 2023 à la signature d’un accord d’association avec l’Union européenne, quels sont les principaux enjeux de ces discussions ? Pour le savoir, Monaco Hebdo a fait le point avec le département des relations extérieures et de la coopération.
Monaco Hebdo