jeudi 2 février 2023
AccueilAutoLexus UX 300e : 450 kilomètres d’autonomie

Lexus UX 300e : 450 kilomètres d’autonomie

Publié le

Le Lexus UX 300e voit son autonomie fortement augmenter. Ce SUV adopte également un nouveau système multimedia et de nouvelles fonctionnalités.

Depuis sa commercialisation en 2020, l’UX 300e, premier modèle lancé dans le cadre de la stratégie d’électrification de Lexus, a attiré plus de 10 000 acquéreurs dans le monde. Les optimisations apportées aujourd’hui sur ce modèle devraient renforcer encore son attractivité. Lexus apporte de nombreuses améliorations à l’UX 300e, son SUV compact premium 100 % électrique, à l’instar d’une nouvelle batterie augmentant son autonomie de plus de 40 %. Lexus a considérablement accru la capacité de la batterie de l’UX 300e, la faisant passer de 54,3 kWh à 72,8 kWh, étendant le rayon d’action du véhicule bien au-delà des 313 kilomètres du modèle précédent. La nouvelle Lexus est munie d’un nouveau système multimédia plus performant, avec des écrans plus grands et tactiles. L’espace sur la console centrale abrite les commandes des sièges avant chauffants ou, si le véhicule n’est pas doté de cet équipement, un petit espace de rangement. La console dispose d’un port USB A pour la lecture de sources sonores haute résolution, de deux ports USB-C pour le chargement d’appareils. L’optimisation des réglages de la direction assistée électrique et des amortisseurs rend la conduite encore plus dynamique, tout comme l’augmentation de la rigidité de la carrosserie, grâce à un soudage par points supplémentaire. De plus, l’isolation a été encore optimisée, pour un habitacle toujours plus silencieux.

Publié le

Les plus lus

Négociations Monaco – Union européennes : pourquoi tant d’inquiétudes ?

L’année 2023 devrait être une année forte en ce qui concerne les négociations pour l’accord d’association européen, entre Bruxelles et Monaco. La principauté espère pouvoir accéder plus facilement au marché européen, tout en préservant son modèle économique et fiscal. Mais, si une signature ne va pas forcément de soi cette année, les conseillers nationaux craignent qu’un « mauvais accord » ne soit conclu.
Monaco Hebdo