samedi 21 mai 2022
AccueilActualitésSportRetour au terrain ?

Retour au terrain ?

Publié le

Après une trêve internationale mouvementée, l’ASM a retrouvé la pelouse face à Nantes (1-1). Pour autant, l’actualité du club reste figée sur ce qui se passe autour des terrains. Retour sur les derniers événements.

Recours
Devant la croisade menée par la Ligue de football professionnel contre les « privilèges » et avantages fiscaux de l’ASM, le club rouge et blanc affûte ses armes. Comme il l’avait laissé sous-entendre, le vice-président de l’ASM, Jean-Louis Campora, a confirmé vendredi dernier dans les colonnes de L’Équipe qu’un recours avait été déposé devant la fédération française de football (FFF). « Nous avons expédié tous les documents nécessaires. […] Nous sommes déterminés à faire valoir nos droits ». Pour que ce recours soit examiné, et que le vice-président puisse être entendu pour défendre le dossier de l’ASM, il faut que six des 12 membres du comité exécutif de la FFF soient d’accord pour le faire. Un point qui ne fait pas peur à Campora, comme il l’a expliqué à L’Équipe : « Je n’ai aucun doute sur le fait que nous les aurons ». Sur le fond, le Comité exécutif (CE) de la Fédération française de football a le pouvoir et la possibilité d’annuler une décision de la Ligue de football professionnel (LFP) si cette dernière va à l’encontre de l’intérêt supérieur du football français, ou qu’elle est contraire à la loi. En attendant la décision de la Fédération, le président de la LFP, Frédéric Thiriez, s’est quant à lui montré déterminé dans sa démarche, invoquant « la loi du sport ». Dans L’Equipe, il indique qu’il « exposera (ses) arguments, et nous verrons bien. » On verra bien également si la démarche entreprise à l’initiative des présidents de L1 influera sur le recrutement de l’ASM.

Contrats
Car d’après ce qu’a laissé entendre le vice-président Campora dans certaines de ses récentes sorties médiatiques, un joueur que les dirigeants veulent prolonger attendrait de voir l’issue que trouvera cette histoire. On peut facilement penser à un joueur comme Nampalys Mendy, qui arrive en fin de contrat en juin. D’après nos confrères de Monaco Matin, ce joueur formé au club, et devenu une vraie pierre angulaire du dispositif de Claudio Ranieri, ne devrait pas donner sa réponse avant le mois de mai et la fin du championnat. S’agissant des autres recrues potentielles, les rumeurs de transferts, boostées par la puissance financière du président Dmitry Rybolovlev, vont bon train. Roberto Mancini, le coach de Manchester City, que l’on envoie avec insistance sur le Rocher, a récemment affirmé qu’il se voyait rester encore longtemps dans son club anglais. Claudio Ranieri a, lui, déclaré qu’il n’est pas venu à Monaco pour une année, et que son contrat courait pour deux autres. Depuis quelques jours circule également le bruit selon lequel l’AS Monaco songerait à un retour de Nicolas Nkoulou pour renforcer l’axe de sa défense. Sous contrat jusqu’en juin 2015, le défenseur camerounais de l’OM, formé à Monaco, serait cependant sur les tablettes du FC Barcelone. La lutte pourrait être âpre si l’ASM se positionnait sur le dossier. D’autres joueurs de L1 seraient également visés dans les différents secteurs de jeu, afin de s’appuyer sur une ossature rompue aux joutes hexagonales. Lisandro Lopez (Olympique Lyonnais), pourrait être l’un d’eux, tout comme Mamadou Sakho, comme l’ont dernièrement révélé 20 minutes et L’Équipe. Quoi qu’il en soit, et malgré les turbulences vécues actuellement par le club, les dirigeants semblent s’affairer en coulisses en vue du prochain mercato estival. Et ce, dans un contexte où Dmitry Rybolovlev a d’autres soucis qui viennent s’ajouter au conflit de son club avec la Ligue.

Le président sous turbulences
Selon Le Figaro, le propriétaire et président de l’ASM-FC, actionnaire principal de la Bank Of Cyprus, pourrait être amené à en éponger les pertes. Si Chypre a évité de peu la banqueroute, sa principale banque est en effet largement endettée. Or, Rybolovlev détiendrait 5,1 % du capital de cet établissement. Heureusement pour lui, Rybolovlev avait déjà revendu une partie de ses actions l’été dernier (il avait acquis 8 % du capital de la Bank Of Cyprus en 2010). Reste qu’actuellement, toujours selon Le Figaro, la banque vaudrait à peine le double des 230 millions déboursés par l’oligarque russe en 2010. Il pourrait donc voir une partie de sa fortune amputée par la crise chypriote. Mais ce n’est pas là qu’il pourrait y laisser la plus grande partie, puisque sa future ex-épouse lui réclamerait 5,8 milliards d’euros dans le cadre de leur divorce. Un coup dur pour celui qui est classé 119ème par Forbes, et dont la fortune est évaluée à 9,1 milliards de dollars.

Gambardella
Quoi qu’il arrive, l’ASM continue de former de jeunes et talentueux footballeurs. Opposés aux bordelais en huitièmes de finale de Gambardella, les jeunes pousses du Rocher ont échoué lors de la séance de tirs au but. Si cette génération n’a pas démérité, elle n’a pas su se défaire d’une bonne équipe girondine qui file vers les quarts. Rendez-vous l’année prochaine pour rééditer l’exploit de 2011.

Publié le

Monaco Hebdo