lundi 23 mai 2022
AccueilActualitésSport« Monaco peut être champion de France »

« Monaco peut être champion de France »

Publié le

Le consultant de BeIN Sports, Sonny Anderson, qui a joué à Monaco de 1994 à 1997, estime que l’AS Monaco a des atouts pour concurrencer le PSG et se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions.

 

Comment vous jugez la saison de l’AS Monaco ?

Monaco est une équipe qui a montré trois visages. Le début de saison a été compliqué, avec le départ l’été dernier de Falcao et de James Rodriguez. Sans oublier Eric Abidal. Et puis, un nouvel entraîneur est arrivé, Leonardo Jardim. C’est un entraîneur portugais qui ne connaissait pas le championnat de France. Sa mission première a consisté à construire une équipe, tout en ayant des résultats.

 

En quoi a consisté la deuxième phase ?

Monaco a joué sans produire un jeu très excitant. L’ASM n’a clairement pas été une équipe qui a déployé un jeu très flamboyant… Mais en revanche, les résultats ont été là.

 

Et la troisième phase ?

Une fin de saison réussie, avec un bon parcours en Ligue des Champions. Notamment grâce à une victoire en huitième de finale, sur le terrain d’Arsenal.

 

En quoi cette victoire contre Arsenal a été importante ?

Cette victoire a été importante, car elle a permis de libérer pas mal de joueurs. Du coup, l’ASM a commencé à jouer de façon plus agréable et à marquer des buts. Notamment grâce à des joueurs comme le milieu de terrain international portugais João Moutinho. Ou bien l’attaquant Anthony Martial, le milieu de terrain offensif portugais Bernardo Silva ou l’attaquant international belge, Yannick Ferreira Carrasco. En plus, la défense a été solide.

 

Comment expliquer ce début de saison si difficile ?

Jardim ne connaissait pas très bien son effectif. Et puis, comment faire sans Falcao et James Rodriguez ? Il a donc eu besoin de temps pour se familiariser avec chaque joueur. Et comprendre ce que chacun pouvait apporter. On a d’ailleurs constaté un peu le même phénomène du côte de l’Olympique Lyonnais (OL).

 

L’apport de Jardim a vraiment été décisif ?

Il a fait un énorme travail avec son groupe. Médiatiquement, il n’a pas beaucoup parlé. Ses joueurs non plus. Tout est resté à l’intérieur du groupe. Et puis, on voit bien que les joueurs ont fait confiance à Leonardo Jardim. Je pense qu’il a dû beaucoup communiquer avec eux, pour faire en sorte qu’ils ne lâchent pas.

 

Le parcours en Ligue des Champions vous a étonné ?

Monaco est une équipe qui ne marque pas beaucoup de buts, mais qui n’en prend pas. Or, lorsqu’on est costaud en défense, on augmente ses chances de qualification en Ligue des Champions. Bien sûr, il ne faut pas comparer Monaco avec Barcelone ou Madrid, deux équipes qui marquent énormément de buts. L’ASM est une équipe solide, qui a fait déjouer pas mal d’équipes, grâce à sa façon de bien défendre et de partir très vite en contre-attaque.

 

Qu’a-t-il manqué à l’ASM pour battre la Juventus de Turin ?

Peu de choses. Peut-être un peu plus d’expérience. Monaco a manqué de joueurs de métier pour gérer ce genre de rencontre. Mais avec une telle défense, le parcours de l’ASM en Ligue des Champions ne m’a pas surpris.

 

Surtout que Monaco a finalement fait aussi bien que le PSG en Ligue des Champions ?

Je remarque que les deux finalistes de cette Ligue des Champions, la Juventus et Barcelone, sont les deux équipes qui ont battu Monaco et Paris. Plus que le PSG qui a joué contre Barcelone, on pensait que l’ASM pouvait passer et se qualifier pour les demi-finales.

 

Leonardo Jardim vous a donc convaincu ?

Il m’a convaincu parce qu’il a été intelligent dans sa communication. De plus, il a su gérer son groupe de joueurs. Du coup, il n’y a pas eu de crise à Monaco. Il a su mettre en place une excellente défense, tout en s’appuyant sur de jeunes joueurs capables de jouer très vite les contre-attaques. Bref, Jardim a eu l’intelligence de comprendre rapidement comment son équipe pouvait jouer. Il a fait taire beaucoup de monde qui ne le connaissait pas.

 

Vraiment ?

Avec un effectif pas aussi riche que d’autres équipes, Jardim est parvenu à mettre en valeur des gens comme Ferreira Carrasco, qui a fait une saison extraordinaire. Ce joueur a pu travailler avec Martial et Bernardo Silva de façon très efficace. Il a aussi osé utiliser Fabinho au poste de milieu de terrain dans un match de Ligue des Champions contre Arsenal. Bref, Jardim est pour beaucoup dans la réussite de Monaco.

 

Jardim aurait dû être sacré meilleur entraîneur de la saison ?

Il aurait au moins dû être parmi les quatre entraîneurs sélectionnés pour la finale. Parce que sans Falcao et James Rodriguez, Jardim a réussi à finir troisième du championnat et à parvenir en quart de finale de la Ligue des Champions.

 

Vous auriez voté pour quel entraîneur ?

Pour Jardim ou Hubert Fournier, l’entraîneur de l’OL. Parce que ces deux entraîneurs ont réussi à faire quelque chose d’intéressant avec un effectif assez jeune, qui n’a pratiquement pas changé de toute la saison.

 

Avec le fair-play financier, Monaco doit vendre pour plus cher qu’il n’achètera ?

La grande question concerne Falcao : est-ce qu’il va rester ? Est-ce qu’il va partir ? L’effectif monégasque commence à avoir l’expérience du haut niveau et de la Ligue des Champions. Il n’y a pas grand-chose à changer. A part peut-être un attaquant.

 

Le profil de cet attaquant ?

Un attaquant expérimenté, rapide, capable de jouer très vite vers l’avant. Grâce aux passes de João Moutinho ou de Geoffrey Kondogbia, en attaque, les mouvements peuvent être très rapides.

 

Des rumeurs ont évoqué un intérêt de Monaco pour l’attaquant croate Mario Mandzukic ?

Cela peut être un joueur intéressant. Ou un autre joueur qui me plait énormément : l’attaquant international colombien du FC Porto, Jackson Martinez. C’est un joueur qui a le calibre nécessaire pour jouer la Ligue des Champions.

 

Ce serait une bonne idée de garder Falcao ?

Pourquoi pas ? Avec de bons jeunes joueurs, comme Anthony Martial ou Bernardo Silva autour de lui, ça pourrait être une bonne idée. Il faudra voir quel niveau de jeu Falcao va afficher pendant la Copa America, qui se déroule du 11 juin au 4 juillet au Chili.

 

Pourquoi ?

Après sa lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche en janvier 2014, Falcao a essayé de revenir le plus vite possible pour essayer de jouer la Coupe du Monde au Brésil. Mais il n’a pas réussi. On sait que pour ce genre de blessure, il faut du temps pour revenir à son meilleur niveau.

 

Qui vendre ?

Beaucoup de joueurs peuvent intéresser de grands clubs. Il y a Ferreira Carrasco, bien sûr. Mais aussi l’international tunisien, Aymen Abdennour, qui est pour moi aujourd’hui le meilleur défenseur en Europe.

 

A l’inverse, qui conserver absolument ?

Il faut garder Fabinho. Parce que c’est un joueur polyvalent, qui connait bien le système de jeu monégasque. Il faut aussi garder Anthony Martial et Bernardo Silva, deux joueurs qui seront très précieux pour l’ASM la saison prochaine.

 

Monaco va se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions ?

L’ASM est arrivé en quart de finale de la Ligue des Champions. Ils vont donc être attendus un peu partout. C’est normal. Cela fait de Monaco l’équipe à battre pour ce tour préliminaire. Sans savoir ce que sera l’effectif de Monaco fin juillet, début août, difficile de faire un pronostic. Mais on peut estimer les chances de qualification à environ 50 %.

 

Surtout que l’ASM peut se retrouver face à Manchester United, Valence ou le CSKA Moscou !

Monaco a démontré qu’ils étaient capables de jouer contre des équipes du niveau d’Arsenal ou de la Juventus. Mais ces matches auront lieu pendant l’été, en tout début de saison, puisque la première journée de Ligue 1 (L1) aura lieu le vendredi 7 août. Il faudra donc voir ce que sera l’état de forme de Monaco à ce moment-là.

 

Vous êtes confiant ?

Oui. Monaco va se qualifier et jouera la Ligue des Champions la saison prochaine.

 

Etre éliminé et se retrouver en barrages de la Ligue Europa serait un grave échec pour Monaco ?

Jouer la Ligue Europa n’est pas un échec. Car on voit que les équipes qui jouent la Ligue Europa veulent aller au bout de cette compétition pour la gagner.

 

Dmitry Rybolovlev veut que Monaco soit champion d’ici deux ou trois ans : c’est possible ?

Oui. Et puis, c’est bien que l’ASM affiche des objectifs élevés. Il ne faut pas laisser dire qu’il est normal que Paris va être champion, parce qu’ils ont un effectif de grande qualité. Car l’ASM a montré qu’ils étaient capables de battre de grosses équipes. Donc Monaco peut être champion de France.

 

Vraiment ?

Cette saison, l’ASM a eu un début de saison difficile. S’ils affichent dès le départ le même niveau qu’en deuxième partie de championnat, Monaco a de bonnes chances d’être champion de France dans les années à venir.

 

Le projet du PSG est plus solide que celui de Monaco ?

Le PSG a pu recruter de bons joueurs avant que le fair-play financier n’arrive. Ils ont su ensuite garder les joueurs les plus importants, pendant que Monaco a perdu Falcao et James Rodriguez, sans vraiment parvenir à les remplacer. Or, quand on voit la saison que James Rodriguez a fait avec le Real Madrid…

 

L’ASM peut espérer remporter la Ligue des Champions ?

Des équipes comme Barcelone ou le Real Madrid sont presque sûres d’arriver au minimum en quart de finale chaque année. Pendant ce temps, les clubs français ont du mal à passer le premier tour et à arriver en huitième de finale. Et on parle de gagner la Ligue des Champions…

 

Que faire alors ?

Il faut d’abord se mettre dans la tête que la Ligue des Champions doit, dès le départ, faire partie des objectifs de la saison. Mentalement, il faut se donner cet objectif. Dans des clubs comme Barcelone ou le Bayern Munich, le projet de début de saison inclut systématiquement une participation à un quart de finale de Ligue des Champions.

 

Mais Barcelone ou le Bayern Munich ont beaucoup d’argent !

Oui, et cela pénalise beaucoup les clubs de L1 qui ont moins d’argent et n’ont donc pas les moyens de s’acheter les meilleurs joueurs. En Angleterre, les droits télé sont énormes (1). Cela donne donc un réel avantage aux clubs anglais par rapport aux clubs français.

 

Du coup, seul le PSG a les moyens financiers nécessaires pour lutter ?

Le PSG a construit son effectif au bon moment, c’est-à-dire juste avant la mise en application du fair-play financier. Il est désormais beaucoup plus difficile de parvenir à renouveler son équipe.

 

(1) Pour la saison 2014-2015, les droits télé rapportent au champion d’Angleterre Chelsea 136 millions d’euros. Manchester City (135 millions d’euros) et Manchester United (133,1 millions) sont juste derrière.

Au total, les 20 clubs de Premier League se partagent 2,2 milliards d’euros. 67,5 % est redistribué de façon égale. Ce qui assure 30 millions d’euros à chaque club.

Publié le

Monaco Hebdo