mardi 6 décembre 2022
AccueilActualitésSportChristian Estrosi dit “non” au projet de Grand Prix à Nice

Christian Estrosi dit “non” au projet de Grand Prix à Nice

Publié le

L’information avait fait grand bruit dans la région. Mi-juin 2022, dans une interview accordée à nos confrères de L’Équipe, le patron de la Formule 1 (F1) Stefano Domenicali révélait l’existence d’un projet « incroyable » de Grand Prix à Nice. « C’est génial, parce que cela prouve que d’autres destinations dans votre pays s’intéressent à la F1. Nous allons nous pencher sur les dossiers et les étudier attentivement. Il y a d’autres choses qui pourraient arriver très prochainement. Tout ce que je peux vous dire, c’est que d’ici à fin juillet [2022 – NDLR], vous en saurez plus sur le futur de votre Grand Prix », avait déclaré Domenicali ouvrant clairement les portes à la cité azuréenne. À l’époque, le maire de Nice Christian Estrosi n’avait ni confirmé, ni infirmé l’information. Mais, samedi 23 juillet 2022, celui qui est également président du Grand Prix de France est finalement sorti de son mutisme pour démonter la rumeur. « Il n’est pas question que ce soit à Nice. […] Organiser un Grand Prix en ville, ça fait longtemps que la France n’y a pas procédé. Je ne vois pas dans quelles conditions nous pourrions l’organiser à Nice », a balayé l’élu, confirmant son attachement au circuit Paul-Ricard. « Nous avons au Castellet un circuit permanent et une organisation qui fonctionne. Nous avons de grandes villes à proximité pour l’hébergement, nous maîtrisons la question de la mobilité ». À travers sa déclaration, le président de la F1 a-t-il voulu mettre la pression sur les organisateurs du Grand Prix de Monaco, avec lesquels il est actuellement en négociations ? Si le PDG de Liberty Media, Greg Maffei, a assuré que la candidature de Nice n’était pas une « tactique de négociation », difficile de ne pas y voir une manœuvre du propriétaire de la F1. À l’heure où Monaco Hebdo bouclait ce numéro, mardi 26 juillet 2022, aucun accord n’avait été trouvé entre les parties.

Publié le

Monaco Hebdo