vendredi 2 décembre 2022
AccueilActualitésSportCoupe du monde de football au Qatar : six joueurs monégasques sur...

Coupe du monde de football au Qatar : six joueurs monégasques sur le pont

Publié le

Pendant un mois, du 20 novembre au 18 décembre 2022, la planète football va vibrer au rythme de la Coupe du monde qui, pour la première fois de son histoire, va se jouer en automne. Six joueurs de l’AS Monaco espèrent y briller avec leur sélection nationale.

L’AS Monaco a bouclé sa première partie de saison par une défaite (2-3) contre l’Olympique de Marseille (OM) au stade Louis II, dimanche 13 novembre 2022. Au classement, le club de la principauté recule d’une place (6ème), mais reste à quatre points du podium alors que la Ligue 1 (L1) ne reprendra que le 28 décembre prochain. Les Monégasques ont désormais un mois devant eux pour récupérer et préparer au mieux la seconde partie de saison. En attendant, la planète football va tourner au rythme de la Coupe du Monde au Qatar, dont le coup d’envoi sera donné ce dimanche 20 novembre à l’occasion d’un match entre le pays hôte et l’Équateur. Six joueurs de l’ASM vont participer à cette grand-messe du football, qui se déroule pour la première fois de son histoire en automne. Et si certains ont déjà goûté au bonheur d’un Mondial, d’autres s’apprêtent à découvrir cette compétition.

  • Axel Disasi Coupe du Monde
  • Breel Embolo Coupe du Monde
  • Ismail Jakobs Coupe du Monde
  • Krepin Diatta Coupe du Monde
  • Takumi Minamino Coupe du Monde
  • Youssouf Fofana Coupe du Monde

Au Qatar, Fofana sera aussi accompagné d’Axel Disasi. Le défenseur de 24 ans a été appelé en dernière minute, lundi 14 novembre, pour pallier la défection de Presnel Kimpembe, « insuffisamment rétabli » d’une blessure au tendon d’Achille

Fofana et Disasi présents, Ben Yedder et Badiashile absents

C’est le cas par exemple de Youssouf Fofana. Le milieu de terrain monégasque va disputer sa première grande compétition internationale avec l’équipe de France, un mois et demi seulement après avoir fait ses débuts sous le maillot bleu face à l’Autriche et au Danemark. L’ascension est fulgurante pour le joueur formé à Strasbourg, qui est devenu un des piliers de l’ASM cette saison. Son profil de ratisseur de ballons, sa puissance et son volume de jeu ont séduit Didier Deschamps, qui pourrait bien l’associer à Aurélien Tchouaméni dans l’entrejeu, en l’absence de Paul Pogba et N’Golo Kanté forfaits pour le Mondial. Sa complémentarité avec son ex-coéquipier à Monaco n’est plus à démontrer, et cela a sûrement pesé dans le choix du sélectionneur tricolore. Au Qatar, Fofana sera aussi accompagné d’Axel Disasi. Le défenseur de 24 ans a été appelé en dernière minute, lundi 14 novembre, pour pallier la défection de Presnel Kimpembe, « insuffisamment rétabli » d’une blessure au tendon d’Achille. Cette convocation surprise est une véritable consécration pour le vice-capitaine de l’ASM, qui n’avait jamais été appelé jusque-là. Wissam Ben Yedder et Benoît Badiashile ne font en revanche pas partie du voyage. Les deux Monégasques font les frais d’une rude concurrence à leur poste, mais aussi de prestations moins abouties cette saison. En particulier pour le premier nommé. Certes buteur à six reprises en Ligue 1, le capitaine monégasque a en effet alterné le chaud et le froid en ce début d’exercice 2022-2023, au cours duquel il a dû composer avec la concurrence de Breel Embolo. Relégué sur le banc à plusieurs reprises, le buteur tricolore a petit à petit retrouvé grâce aux yeux du technicien monégasque au début de l’automne, inscrivant huit buts en autant de rencontres toutes compétitions confondues, entre le 18 septembre et le 27 octobre. Mais ces performances n’ont visiblement pas suffi à convaincre le sélectionneur de bouleverser la hiérarchie des attaquants français. Déjà absent du Mondial 2018 et jamais entré en jeu à l’Euro 2021, la déception est forcément énorme pour l’attaquant de l’ASM qui, à 32 ans, a sans doute dit adieu à ses espoirs de disputer une dernière compétition internationale d’envergure avec les Bleus. La situation est en revanche différente pour Benoît Badiashile, qui n’est qu’au début de son histoire avec l’équipe de France. Auteur de prestations convaincantes face à l’Autriche et au Danemark lors du dernier rassemblement en septembre, le défenseur de 21 ans avait bon espoir de figurer dans la liste des 25 sélectionnés pour le Mondial mais Didier Deschamps lui a finalement préféré William Saliba, Ibrahima Konaté, ou encore Dayot Upamecano. Reste désormais à savoir quel impact auront ces non-sélections sur les deux joueurs, qui vont devoir désormais se recentrer sur leurs performances avec le club de la principauté. Vont-ils être revanchards ? Ou, au contraire, vont-ils accuser le coup et plonger ? Un premier élément de réponse sera donné le 28 décembre 2022, lors de la reprise du championnat à Auxerre.

Kevin Volland (Allemagne), Caio Henrique (Brésil) ou encore Myron Boadu (Pays-Bas) sont finalement restés à quai. Et ce n’est peut-être pas une si mauvaise nouvelle pour le club de la principauté

L’ASM bien représentée

Outre Fofana, plusieurs joueurs de l’ASM vont rejoindre le Qatar avec leur sélection nationale. Parmi eux, Breel Embolo va participer à sa deuxième Coupe du monde consécutive après celle de 2018 en Russie où il avait disputé quatre matches et délivré une passe décisive. Quart de finaliste lors du dernier Euro, l’attaquant suisse peut légitimement viser une qualification pour les huitièmes de finale, voire plus si affinité. Placée dans le groupe G, la « Nati » croisera le fer avec la Serbie, le Cameroun et surtout le Brésil considéré par de nombreux spécialistes comme le grand favori de ce Mondial 2022 [à ce sujet, lire notre interview de Ian Rush dans ce numéro — NDLR]. Breel Embolo aborde en tout cas cette compétition en grande forme puisque le Suisse a déjà inscrit huit buts depuis le début de la saison avec le club de la principauté. Il s’était également montré décisif lors du dernier rassemblement avec la Suisse en marquant à deux reprises contre l’Espagne et la République Tchèque. La tâche s’annonce en revanche plus ardue pour Takumi Minamino. Le Japonais, convoqué pour la première fois pour un Mondial, figure dans le groupe de la mort en compagnie de l’Allemagne, de l’Espagne et du Costa Rica. Les Samuraï Blue vont donc devoir créer la surprise pour se hisser en huitièmes de finale comme en 2018. Il leur faudra, pour cela, compter sur un grand « Taki », loin d’afficher son meilleur visage depuis son arrivée sur le Rocher cet été (1 but, trois passes décisives). Le chemin de la qualification semble, a priori, plus dégagé pour le Sénégal d’Ismail Jakobs et Krépin Diatta placé dans le groupe A avec le pays organisateur, l’Équateur et les Pays-Bas. Les deux joueurs monégasques font partie de la liste des 26 retenus par le sélectionneur Aliou Cissé, tout comme la star Sadio Mané un temps annoncé forfait pour cette Coupe du Monde au Qatar. Champions d’Afrique en titre, les Lions de la Teranga nourrissent de grandes ambitions et espèrent, pourquoi pas, devenir la première nation africaine à remporter le trophée. Avec six joueurs sélectionnés pour ce Mondial, l’AS Monaco sera donc bien représentée au Qatar même si le contingent asémiste aurait encore pu être plus important. Car Kevin Volland (Allemagne), Caio Henrique (Brésil) ou encore Myron Boadu (Pays-Bas) sont finalement restés à quai. Et ce n’est peut-être pas une si mauvaise nouvelle pour le club de la principauté. Car cette Coupe du monde 2022, exceptionnellement organisée en automne, pourrait bien laisser des traces sur le plan physique et mental… et donc bouleverser l’ordre établi depuis le début de la saison.

Publié le

Monaco Hebdo