vendredi 20 mai 2022
AccueilActualitésSociétéSNCF : encoresix mois de travaux

SNCF : encore
six mois de travaux

Publié le

Jusqu’en avril 2015, la circulation des trains sera chamboulée entre Monaco et Menton, en raison des travaux de renforcement du tunnel de Monte-Carlo.

 

Après six mois de travaux entre octobre 2013 et avril 2014, la SNCF et RFF remettent le couvert depuis le 29 septembre. L’objectif de ce chantier qui va durer 6 mois est de finaliser la rénovation du tunnel de Monte-Carlo, d’ici à avril 2015 (1). Au fil du temps, la structure du tunnel a été déformée par les eaux souterraines qui circulent sous la voie ferrée. Un renforcement était donc indispensable. Pour les 13 000 usagers de la ligne Nice-Vintimille, ce chantier engendrera forcément son lot de désagréments. Les travaux se déroulant inévitablement de jour (sur une seule voie) et de nuit (sur les deux voies), la circulation sera chamboulée.

 

Circulation alternée

En effet, si les trains Cannes/Grasse-Vintimille sont maintenus, les navettes Nice-Ville – Menton vont désormais s’arrêter à Monaco. Et ce pour les six prochains mois. Dans le sens Vintimille-Monaco, c’est le pire scénario. En raison d’une circulation par alternance, seulement deux trains sur quatre sont programmés aux heures de pointe. Les arrêts en gare de Roquebrune-Cap-Martin sont supprimés. Petite innovation cependant, la gare de Carnolès sera desservie aux heures de pointe le matin (5 passages), et à deux reprises le soir. La SNCF estime d’ailleurs avoir limité les dégâts. « En 2010, nous avions fait un plan de transport avec un terminus à Monaco des deux côtés. On avait vu que ça ne marchait pas, donc nous avions trouvé ce plan-là l’an dernier, et il a bien fonctionné », juge Olivier Monnot, directeur délégué TER en PACA.

 

Bus gratuit pour compenser

La SNCF, le conseil général et la principauté se sont par ailleurs entendus pour compenser le manque de trains. « Un accord historique » selon Christian Palmaro, chef du service des titres de circulation. Les usagers résidant du côté est de Monaco étant les plus touchés par ces modifications, la carte « travaux » a été reconduite. Elle donne accès gratuitement aux bus de la CAM, des réseaux Zest, ainsi qu’aux lignes d’Azur 100 et 101, entre Monaco et Menton. Pour bénéficier de cette carte, il suffit de disposer d’un abonnement TER menant jusqu’à l’une des gares touchées par le manque de desserte de trains (Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Carnolès). « On peut se la procurer aux guichets, sur présentation de son abonnement » précise Olivier Monnot.

 

(1) Après s’être attaqués à la première zone du tunnel (ZU1, 114 m), la SNCF et Réseau ferré de France ont démarré le 29 septembre la seconde partie des travaux, portant sur la ZU2, longue de 110 mètres. Le coût total de cette réfection financée par RFF est de 34 millions d’euros.

 

Contrôles = retards

Le temps de trajet du train allant de Vintimille jusqu’à Grasse va être rallongé de 5 minutes. « On s’est rendu compte qu’avec les contrôles d’identité renforcés (pour cause de flux migratoire important d’Érythréens, N.D.L.R.) en gare de Menton ou Menton Garavan, le train prenait systématiquement 5 minutes de retard. Donc nous rallongeons le temps de trajet de 5 minutes, de manière à ce que ce retard soit gommé », explique Olivier Monnot. En effet, depuis plusieurs semaines, tous les usagers prenant cette ligne de l’après-midi au soir voient leur train arriver avec un retard systématique d’au moins 5 minutes. On sait donc désormais pourquoi. R.C.

Publié le

Article précédentMéthode
Article suivantTenues Nike :
problème résolu
Monaco Hebdo