dimanche 26 juin 2022
AccueilActualitésSociétéLancement d’une fédération des sites historiques des Grimaldi

Lancement d’une fédération des sites historiques des Grimaldi

Publié le

L’Aquitaine, l’Auvergne, le Dauphiné, les Ardennes, la Bretagne, l’Île-de-France, le Roussillon, l’Emilie-Romagne, les Pouilles, la Campanie, la Calabre… À l’invitation du prince Albert II, le 16 mai 2022, ils sont venus au palais princier depuis la France et l’Italie, afin d’assister au lancement officiel d’une fédération historique des Grimaldi. Objectif : chapeauter deux associations impliquées dans l’histoire de la famille princière, l’une française, l’autre italienne. Créé en 2015 sous l’impulsion de l’ancien maire de Menton et ancien président du groupe d’amitié France-Monaco à l’Assemblée nationale, Jean-Claude Guibal (1941-2021), ce réseau qui regroupe les anciens domaines de la famille Grimaldi, a grandi au fil du temps. Une quarantaine de communes françaises ont ainsi rejoint cette association. À son tour, le maire de Dolceacqua, Fulvio Gazolla a lancé en 2021 une association similaire, appelée Siti storici Grimaldi di Monaco, afin de recenser les villes italiennes concernées par l’histoire de la famille princière. Au total, ces deux associations regroupent aujourd’hui près d’une centaine de collectivités locales. S’adressant aux représentants des collectivités concernées, le prince Albert II a lancé : « Vous honorez l’histoire pluriséculaire qui nous lie. L’origine de cette histoire commune est plurielle et diverse — un traité diplomatique, des mariages, des événements plus ou moins heureux — mais le résultat demeure le même : un attachement réciproque qui défie le temps et renoue sa chaîne. » Mais pas question de rester coincé dans le passé : « Loin de moi, cependant, l’idée d’avoir le regard rivé sur le passé. Je souhaite, au contraire, sans nostalgie et résolument ancré dans le présent, prendre appui sur cet héritage partagé, pour le faire fructifier au service du rayonnement de chacun. » Si le prince se rend régulièrement dans ces différentes destinations, il organise depuis 2018 des rencontres annuelles sur la place du palais. Après 2018 et 2019, la troisième rencontre aura lieu les 4 et 5 juin 2022. La fédération créée fin 2021 et officialisée le 16 mai 2022 est envisagée comme une « clé de voûte, appuyée sur deux jambes fortes, dont l’action propre sera porteuse d’opportunités pour l’une et l’autre des deux associations ». Le prince Albert II en assure la présidence, et la gestion quotidienne est assumée par Albert Croesi, qui a été nommé vice-président délégué de cette fédération. Quant aux présidents des associations nationales, ils sont désormais présents au sein du conseil d’administration, au titre de vice-présidents non exécutifs. Désormais, l’heure est à l’action. « Je souhaite une promotion et une valorisation touristique encore plus forte, des échanges dans le domaine culturel, voire même des coproductions, si l’intérêt est commun, a indiqué le prince Albert  II. Au-delà du patrimoine et de la culture vivante, certains secteurs de l’économie pourront aussi certainement bénéficier de nos coopérations. Je pense, en particulier, aux métiers de bouche. »

Publié le

Monaco Hebdo