jeudi 2 février 2023
AccueilActualitésSantéInterdit en France, un don de tendon vivant réalisé à Monaco

Interdit en France, un don de tendon vivant réalisé à Monaco

Publié le

C’est une première. Le 8 octobre 2022, l’Institut monégasque de médecine et de chirurgie du sport (IM2S) a réalisé sa première opération de greffe de tendon depuis un donneur vivant, sous la direction du professeur Christophe Trojani. Ce type de don n’est pas autorisé en France, car un donneur vivant ne peut transmettre qu’un rein, un lobe pulmonaire et un lobe hépatique. Cette opération a été rendue possible par le conseiller-ministre des affaires sociales et de la santé, Christophe Robino, ainsi que par le comité consultatif d’éthique en matière de recherche biomédicale monégasque, qui ont autorisé cette intervention chirurgicale, jusqu’alors inédite en principauté. Cette opération a consisté à prélever le tendon rotulien de la donneuse pour le greffer à sa propre fille, victime de ruptures successives de ligament croisé antérieur. À noter que l’intervention a été entièrement financée par la principauté. La patiente et la donneuse étant Françaises, l’opération chirurgicale n’aurait pas pu leur être remboursée en France, ne serait-ce que partiellement, étant donné que celle-ci demeure encore interdite. Celle-ci est d’ailleurs assez rare à l’échelle du globe : « Il y avait un seul précédent de ce type en Australie, où une greffe d’ischiojambier à partir de donneurs vivants avait été réalisée chez des enfants. Mais, s’agissant du tendon rotulien, c’était une première », a expliqué le professeur Trojani à Monaco-Matin. Il conviendra désormais de vérifier, d’ici deux mois, que l’organisme de la patiente ne rejette pas cette greffe. Si le succès est confirmé, cette opération d’autogreffe pourrait s’envisager « en première intention », selon ce professeur.

Publié le

Les plus lus

BD Devota : 13 000 euros reversés à la société Saint-Vincent-de-Paul Monaco

Ils avaient promis de reverser l’intégralité des bénéfices de leur bande dessinée Devota à des associations caritatives de la principauté. Roger Rossi et Guy Boscagli ont tenu parole et remis, à quelques jours des festivités de la Sainte Dévote, un chèque d’une valeur de 13 000 euros à la société Saint-Vincent-de-Paul Monaco

Culture Sélection de janvier 2023

Monaco Hebdo