samedi 3 décembre 2022
AccueilActualitésSanté« Breastday Center » Le diagnostic du cancer du sein en un jour

« Breastday Center » Le diagnostic du cancer du sein en un jour

Publié le

Organiser le diagnostic des pathologies du sein en un seul lieu et sur une même journée. Tel est l’objectif du « Breastday Center », lancé par le centre hospitalier princesse Grace (CHPG), à l’occasion d’Octobre Rose. À qui s’adresse ce parcours ? Comment s’organise-t-il ? Monaco Hebdo vous dit tout.

« Breastday Center ». Derrière ce nom se cache le tout nouveau parcours patient dédié au dépistage du cancer du sein. Lancé par le centre hospitalier princesse Grace (CHPG) à l’occasion d’Octobre Rose, son principe est simple : il consiste à organiser en un seul lieu, et sur une même journée, tous les examens nécessaires au diagnostic des pathologies du sein et de disposer des résultats le jour même. Le tout, afin de proposer une prise en charge thérapeutique globale adaptée, simplifiée et rapide. Car aujourd’hui, le cancer du sein demeure le cancer le plus fréquent et le plus meurtrier chez la femme avec environ 51 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an selon l’Institut national du cancer (INCa). Or, détecté tôt, il guérit dans neuf cas sur dix. « Il ne faut pas s’arrêter à “j’ai un cancer, ma vie est terminée”. Aujourd’hui, ce n’est plus vrai. Nous pouvons avoir un traitement très rapidement. Et plus un cancer est pris tôt, plus les chances de survie sont importantes et les traitements moins intenses », explique la directrice de l’hôpital, Benoîte de Sevelinges. Grâce au Breastday Center, le CHPG entend ainsi être plus réactif et réduire l’anxiété des patientes en limitant au maximum les délais d’attente « car il n’y a rien de pire que d’entendre l’annonce d’un cancer, puis d’attendre plusieurs semaines avant d’avoir un résultat définitif ».

À qui s’adresse ce parcours ?

Ce parcours s’adresse à deux types de femmes. Il concerne d’une part les patientes souhaitant consulter pour un avis médical devant une suspicion de cancer du sein (découverte d’une masse, écoulement mamelonnaire, etc.). Et d’autre part, les patientes désireuses d’un second avis après la découverte d’une anomalie radiologique à la mammographie ou à l’échographie. Deux parcours différents ont donc été définis. Pour les femmes en demande d’un second avis, un médecin procèdera à la relecture des examens. Si les résultats sont négatifs, un suivi et une surveillance seront proposés. Dans le cas où les résultats s’avèrent positifs, un parcours de soins personnalisé sera mis en place. Ce parcours est légèrement différent pour les patientes présentant un symptôme. Pour elles, le médecin prescrira si besoin des examens, qui pourront être réalisés sur une journée. Si les résultats sont négatifs, un suivi et une surveillance seront mis en place. Si au contraire, ils s’avèrent positifs, un parcours de soins personnalisé sera alors proposé.

Quelle prise en charge ?

La prise en charge thérapeutique est définie à la suite d’une RCP, c’est-à-dire une réunion de concertation pluridisciplinaire. Différents types de traitements peuvent alors être prescrits : la chirurgie, la radiothérapie, l’hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées, tous proposés au CHPG. L’hôpital monégasque peut également proposer un accompagnement psycho-social, divers soins de supports (dermopigmentation, socio-esthétique…) et éventuellement une reconstruction mammaire. Ce parcours est placé sous la supervision du docteur Mathieu Liberatore, chef du service échographie sénologie, pour la partie imagerie et du docteur Abdol-Reza Bafghi, chirurgien gynécologue, pour la partie chirurgie.

Pour lire la suite de notre dossier « Comment le CHPG se mobilise pour la santé des femmes », cliquez ici.

Publié le

Monaco Hebdo