samedi 21 mai 2022
AccueilActualitésJudiciaireSimple pion ou professionnel de l’escroquerie ?

Simple pion ou professionnel de l’escroquerie ?

Publié le

Un Lituanien de 35 ans a été condamné mardi 6 octobre par le tribunal correctionnel de Monaco à 4 mois de prison ferme. Il comparaissait face aux juges en procédure de flagrant délit. On lui reproche des paiements dans deux hôtels de la Principauté avec une carte bancaire contrefaite. Arrêté le 30 septembre par les policiers, il n’a jamais voulu reconnaître sa culpabilité, préférant donner sa version des faits au tribunal. Face au président Fougeras-Lavergnolle, il souhaite assumer sa responsabilité. Mais reste évasif et incohérent quant à la technique utilisée. A Londres, où il travaille, un ami lui aurait proposé des chambres à Monaco à des tarifs plus avantageux. « J’ai payé 300 livres sterling pour deux nuits à l’hôtel Ambassador » avance t-il. Deux nuits d’hôtel qui coûtaient plutôt 570 euros et dont le propriétaire réclame son dû en se portant partie civile. Cet ami, dont il ne précise pas l’identité, mais aussi une personne qui aurait séjourné avec lui à Monaco et dont personne n’a vu la trace. « Ce monsieur a manifestement de mauvaises fréquentations » plaisante le président. Le substitut Alexia Brianti voit dans cette mauvaise foi « désagréable » une nouvelle preuve de la carrière de délinquant du jeune trentenaire connu des services d’Interpol pour des vols de voitures et des escroqueries en Finlande, en Andorre et en Islande. Contre ce « professionnel aguerri », elle réclame 6 mois de prison ferme. Pour la défense, Me Boyer demande la plus grande clémence : « Il a peur de rentrer dans les détails et de donner certains noms. C’est un simple pion, pas un professionnel de l’escroquerie ». Peine perdue, le tribunal obligera V.M. à verser 570 euros à la partie civile, en plus de sa condamnation.

Publié le

Monaco Hebdo