vendredi 20 mai 2022
AccueilActualitésJudiciaireLe gérant du snack était un escroc

Le gérant du snack était un escroc

Publié le

Pas de prévenu à la barre du tribunal correctionnel pour cette affaire d’escroquerie. A.K. prétexte par courrier une maladie et demande au tribunal « un nouveau rendez-vous ». Demande rejetée par le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle. Devant lui, deux parties civiles se présentent. A.K. veut racheter la gérance d’un snack à la première victime. Il doit lui verser un acompte de 22 000 euros sur les 60 000 euros du total. Chèques falsifiés ou alors carrément issus d’un vol, la victime attend toujours son argent. L’autre partie civile, c’est la propriétaire des murs qui n’a jamais perçu les loyers de 5 000 euros mensuels. Le prévenu tunisien lui a tout de même fait un chèque de 15 000 euros sans provision pour les trois premiers mois. Bilan : un snack vidé de tout son matériel et laissé dans un état déplorable. Le tribunal condamnera cet homme de 22 ans à 6 mois de prison ferme.

Publié le

Monaco Hebdo