jeudi 6 octobre 2022
AccueilActualitésInternationalIsabelle Berro-Amadeï signe un premier accord-cadre de coopération avec Madagascar

Isabelle Berro-Amadeï signe un premier accord-cadre de coopération avec Madagascar

Publié le

Une délégation monégasque conduite par la conseillère-ministre pour les relations extérieures et la coopération, Isabelle Berro-Amadeï, s’est rendue à Madagascar du 26 mars au 2 avril 2022, avec un triple objectif : échanger avec les autorités malgaches, inaugurer une usine alimentaire dans le grand sud, et rencontrer les partenaires de la coopération monégasque. Dans un communiqué publié le 7 avril 2022, le gouvernement indique que les liens ont été « renforcés » avec les autorités malgaches, notamment le chef de l’Etat malgache Andry Rajoelina, les ministres des affaires étrangères, Richard Randriamandrato, et de la santé publique, le professeur Zely Arivelo Randriamanantany. Le moment fort de ce déplacement a été la signature du premier accord-cadre de coopération avec Madagascar. Indiquant dans ce même communiqué que « les équipes des deux pays travaillaient depuis longtemps » sur ce texte, Isabelle Berro-Amadeï s’est dite « heureuse et fière que nos relations avec ce pays soient désormais formalisées. Je mentionnerai également le renouvellement de l’accord de santé au sein du centre national de lutte contre le paludisme, construit par la principauté de Monaco, ainsi que la visite de l’usine Nutrisud. Je tiens à souligner que tous ces événements ne sont pas une fin en soi, mais sont avant tout concrétisés dans les faits, avec un impact réel au bénéfice des plus vulnérables ». Sur place, la situation est difficile, comme a pu le constater la conseillère-ministre : « L’insécurité alimentaire touche 1,64 million de Malgaches rien que dans le grand sud de l’île, et la moitié des enfants de moins de 5 ans du pays présentent un retard de croissance. Il faut savoir que Madagascar est le premier pays au monde dont la famine actuelle — sans précédent —, due à deux années de sécheresse consécutives, a été reconnue comme directement liée au changement climatique par les Nations Unies. En ce sens, le soutien que la principauté apporte à la fondation Mérieux pour l’usine de production locale de compléments alimentaires à Fort Dauphin revêt une importance capitale sur les populations vulnérables du grand sud de l’île, particulièrement les enfants. »

Publié le

Monaco Hebdo