vendredi 24 mars 2023
AccueilActualitésGastronomieMichelin 2023 : Statu quo à Monaco

Michelin 2023 : Statu quo à Monaco

Publié le

Le palmarès 2023 du guide Michelin a été révélé dans la matinée du 6 mars 2023 à Strasbourg. Alexandre Couillon, à Noirmoutier, est le seul chef à décrocher une troisième étoile. Aucun changement à Monaco, qui conserve un total de neuf macarons, dans six restaurants. Dans les Alpes-Maritimes, le restaurant Château Eza, à Èze, a obtenu sa première étoile.

Cette année, le palmarès du guide Michelin a été, en partie, dévoilé une semaine avant la cérémonie officielle du 6 mars 2023, qui s’est déroulée pour la première fois à Strasbourg, au Palais de la musique et des congrès, devant plus de 1 500 invités. Le 27 février 2023, on a appris que le guide rouge avait décidé de retirer leur troisième étoile à Guy Savoy, à la Monnaie de Paris, sur les quais de Seine, et à Christopher Coutanceau, à La Rochelle. Pugnace, Guy Savoy a immédiatement affiché sa détermination : « Jusqu’à présent, je n’avais connu que des meilleurs moments dans ma carrière. Ce soir, je pense aux équipes et je vais leur parler dès demain. On a perdu le match cette année, mais on va le regagner l’année prochaine », a-t-il promis. Guy Savoy avait remporté sa troisième étoile en 2002. Dans la catégorie « deux étoiles Michelin », trois restaurants ont perdu un macaron. Il s’agit de la table de L’Alpaga à Megève, de Jean-Luc Tartarin au Havre, et du restaurant Michel Sarran, à Toulouse. Enfin, chez les « une étoile Michelin », vingt restaurants ont perdu leur unique macaron. L’édition 2023 du célèbre guide rouge s’annonçait donc riche en surprises.

Le Louis XV d’Alain Ducasse a été récompensé par le prix Michelin du service, remporté par Claire Sonnet. Frédéric Rouen du restaurant L’Alter-Native, à Béziers, a aussi été distingué

PACA : trois nouveaux «  une étoile  »

Mais, cette année, ce n’est pas à Monaco qu’il faut aller chercher les nouveautés. En effet, en principauté, rien ne bouge : les six restaurants déjà étoilés le restent, et continuent d’afficher un total de neuf macarons. Récompensé par une deuxième étoile en 2022, le chef du Blue Bay, Marcel Ravin, conserve donc cette récompense acquise sept ans après sa première étoile.

Lire aussi l’interview de Marcel Ravin : « Les étoiles Michelin appartiennent d’abord aux clients »

De son côté, le Louis XV d’Alain Ducasse a été récompensé par le prix Michelin du service, remporté par Claire Sonnet. Frédéric Rouen du restaurant L’Alter-Native, à Béziers, a aussi été distingué. En Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), trois restaurants ont obtenu une étoile : Château Eza à Èze (Alpes-Maritimes), Couleurs de Shimatani à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), et Faventia à Tourrettes (Var). Le Jardin Secret à Cotignac (Var) figure parmi les huit restaurants qui ont décroché une étoile verte, pour le soin apporté à la question de l’éco-responsabilité. Dans les Alpes-Maritimes, seul le restaurant Château Eza, à Èze, s’est donc fait remarquer en obtenant son premier macaron. Sinon, le Mirazur et Mauro Colagreco poursuivent leur progression. Triplement étoilé par le Michelin depuis 2019, le Mirazur et son chef pâtissier Marius Dufay ont rejoint les 52 établissements récompensés par la promotion « passion dessert ».

Claire Sonnet Le Louis XV Alain Ducasse
A Monaco, le Louis XV d’Alain Ducasse a été distingué par l’intermédiaire du prix Michelin du service qui a été décroché par Claire Sonnet. © Photo Matteo Carassale

En Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA), trois restaurants ont obtenu une étoile : Château Eza à Èze (Alpes-Maritimes), Couleurs de Shimatani à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), et Faventia à Tourrettes (Var)

Région

Pour cette édition 2023, le guide Michelin a récompensé 630 restaurants : 29 trois étoiles, 75 deux étoiles, et 526 une étoile. Le seul chef à décrocher une troisième étoile Michelin pour cette édition 2023, c’est Alexandre Couillon. Installé à Noirmoutier, son restaurant La Marine a construit son succès sur les produits de la mer et sur les légumes de son jardin. Sur scène, accompagné de son épouse Céline, Alexandre Couillon n’a pas caché son émotion. Les larmes aux yeux, il a assuré : « On a toujours travaillé pour faire du mieux possible. » Contrairement à l’édition 2022 du guide rouge qui avait élevé Dimitri Droisneau et Arnaud Donckele au rang de trois étoiles Michelin, cette année un seul chef a eu cet honneur. Une nouvelle fois pressentis, les chefs Olivier Nasti et Jean-François Piège devront patienter pour obtenir leur troisième étoile. Dans la catégorie « deux étoiles », quatre nouveaux établissements ont été distingués. Il s’agit du restaurant Cyril Attrazic, à Aumont-Aubrac (Lozère), du chef Christophe Dufossé au Château de Beaulieu, à Busnes (Pas-de-Calais), de Cédric Burtin avec L’Amaryllis, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), et de Florian Favario avec l’Auberge de Montmin, à Talloires (Haute-Savoie). En France, au total, 39 nouveaux restaurants ont été ajoutés à la sélection 2023 avec un macaron Michelin. En prenant un peu de recul, on s’aperçoit que ce sont les restaurants installés en région qui se sont très majoritairement imposés. En effet, sur les 44 restaurants qui ont acquis des étoiles, 37 se trouvent en région. Le 6 mars 2023, le directeur international des guides Michelin, Gwendal Poullennec n’a pas dit autre chose, estimant qu’avec « 44 nouvelles tables étoilées, dont 37 situées en région, le millésime 2023 confirme l’excellence, la créativité et l’engagement qui irriguent le paysage gastronomique français. Portés par des talents — souvent jeunes — qui entreprennent et se révèlent, ces restaurants sont pleinement ancrés dans leur terroir. A leur tête, les chefs apposent des signatures culinaires singulières, et agissent en tisseurs de liens économiques, humains, et culturels ».

Femme

Comme en 2022, c’est une nouvelle fois le faible nombre de femmes dans les 44 restaurants récompensés cette année qui a été remarqué. Le guide rouge s’est encore défendu de toute forme de discrimination, assurant poser son jugement uniquement sur la qualité proposée par chaque restaurant. Pour contrer ce mécontentement, les tables tenues par un homme et une femme, affichant un travail commun, ont été mises en lumière. Les émissions de télévision continuent d’alimenter le rayon des « bonnes nouvelles ». Cette fois, c’est un candidat de la saison 11 de Top Chef diffusée en 2020, Mallory Gabsi, qui a obtenu un premier macaron, ainsi que le prix Michelin du jeune chef. Agé de seulement 26 ans, ce Belge a ouvert son propre restaurant à Paris. Moins d’un an après, le Michelin a décidé de le récompenser. Encore plus rapide, le chef Pascal Barbot a récupéré une étoile, après avoir rouvert son établissement, l’Astrance, le 31 décembre 2022. Des choix difficiles à comprendre qui ont été très largement commentés, mais que le guide rouge n’est pas venu éclairer, continuant ainsi de fournir des arguments aux détracteurs de cette institution.

Guide Michelin 2023 : 24 restaurants étoilés dans les Alpes-Maritimes (1)

3 étoiles Michelin (1 restaurant) :
Le Mirazur (Menton)
2 étoiles Michelin (5 restaurants) :
La Palme d’Or (Cannes)
Villa Archange (Cannes/Le Cannet)
La Chèvre d’Or (Eze village)
Flaveur (Nice)
Hostellerie Jérôme (La Turbie)
1 étoile Michelin (18 restaurants) :
Louroc (Antibes)
Les Pêcheurs (Antibes/Cap d’Antibes)
Restaurant des Rois (Beaulieu-sur-Mer)
Les Terraillers (Biot)
Alain Llorca (La Colle-sur-Loup)
La Table de Patrick Raingeard (Èze-Bord-de-Mer)
La Passagère (Juan-les-Pins)
L’Aromate (Nice)
Les Agitateurs (Nice)
Le Chantecler (Nice)
JAN (Nice)
Pure & V (Nice)
Ceto (Roquebrune-Cap-Martin)
Le Cap (Saint-Jean-Cap-Ferrat)
L’Or Bleu (Théoule-sur-Mer)
Le Saint-Martin (Vence)
La Flibuste (Villeneuve-Loubet)
Château Eza, à Èze (06)
1) Les nouveaux venus en 2023 sont indiqués en gras.

Guide Michelin 2023 – Etoile verte : huit nouvelles tables (1)

Le Château de Beaulieu-Christophe Duffosé à Busnes (62)
de : ja à Strasbourg (67)
Jardin Secret à Cotignac (83)
La Bòria à Veyras (07)
Le Doyenné à Saint-Vrain (91)
Les Chemins – Domaine de Primard à Guainville (28)
Ruche à Gambais (78)
Villa Pinewood à Payrin-Augmontel (81)
1) L’étoile verte distingue les restaurants qui placent l’éco-responsabilité au cœur de leurs préoccupations. En 2023, 90 restaurants possèdent une étoile verte en France. Les nouveaux venus en 2023 dans la région PACA sont indiqués en gras.

Guide Michelin 2023 : Les nouveaux étoilés

Un seul restaurant récompensé par une troisième étoile
La Marine, Alexandre Couillon, à Noirmoutier (85)
Les 4 nouveaux restaurants récompensés par deux étoiles
Cyril Attrazic à Aumont-Aubrac (48)
Christophe Dufossé, Château de Beaulieu à Busnes (62)
Cédric Burtin, L’Amaryllis à Saint-Rémy (71)
Florian Favario, L’auberge de Montmin à Talloires-Montmin (74)
Les 39 nouveaux restaurants récompensés par une étoile
Enfin, à Barr (67)
Ressources, à Bordeaux (33)
Couleurs de Shimatani, à La Ciotat (13)
Granit – La Mécanique des Frères Bonano, Colombières-sur-Orb (34)
Arborescence, à Croix (59)
Château Eza, à Èze (06)
La Gouesnière – Maison Tirel-Guérin, à La Gouesnière (35)
Les Chemins – Domaine de Primard, à Guainville (28)
La Maison de Pierre, à Hasparren (64)
Pureté, à Lille (59)
Arbore & Sens, à Loches (37)
La Mutinerie, à Lyon (69)
Rozò, à Marcq-en-Barœul (59)
Maison Desamy, à Mareuil-sur-Lay (85)
La Table Mirasol, à Mont-de-Marsan (40)
Ezia, à Montlivault (41)
Villa9Trois, à Montreuil (93)
Les Cadets, à Nantes (44)
Rouge, à Nîmes (30)
Château d’Origny, à Ouches (42)
Omar Dhiab, à Paris 1er
Maison Ruggieri, à Paris 8ème
Astrance, à Paris 16ème
Ōrtensia, à Paris 16ème
Anona, à Paris 17ème
Mallory Gabsi, à Paris 17ème
Maison Ruffet – Villa Navarre, à Pau (64)
Villa Pinewood, à Payren-Augmentel (81)
La Table des Pères – Domaine du Château des Pères, à Piré-Chancé (35)
Restaurant de la Loire, à Pouilly-sous-Charlieu (42)
Aumì, à Puymoyen (16)
Les Reflets, à La Roche-sur-Yon (85)
L’Abissiou, aux Sables-d’Olonne (85) L’Arrivage, à Sète (34)
L’Épicurien – Abbaye de Villeneuve, Les Sorinières (44)
de : ja, à Strasbourg (67)
Faventia, à Tourrettes (83)
L’Incomparable, à Tresserve (73)
Relais de la Poste, à La Wantzenau (67)

Guide Michelin 2023 – Provence-Alpes-Côte d’Azur : les 67 restaurants avec une étoile (1)

Château-Arnoux-Saint-Auban (04) : La Bonne Étape
Manosque (04) : Restaurant Pierre Grein
Moustiers-Sainte-Marie (04) : La Bastide de Moustiers
Saint-Crépin (05) : Les Tables de Gaspard
Antibes (06) : Le Figuier de Saint-Esprit
Antibes (06) : Les Pêcheurs
Antibes (06) : Louroc – Hôtel du Cap-Eden-Roc
Beaulieu-sur-Mer (06) : Le Restaurant des Rois – La Réserve de Beaulieu
Biot (06) : Les Terraillers
Èze (06) : Château Eza
Èze-Bord-de-Mer (06) : La Table de Patrick Raingeard
Juan-les-Pins (06) : La Passagère – Hôtel Belles Rives
La Colle-sur-Loup (06) : Alain Llorca
Nice (06) : JAN
Nice (06) : L’Aromate
Nice (06) : Le Chantecler
Nice (06) : Les Agitateurs
Nice (06) : Pure & V
Roquebrune-Cap-Martin (06) : Ceto
Saint-Jean-Cap-Ferrat (06) : Le Cap
Théoule-sur-Mer (06) : L’Or Bleu
Vence (06) : Le Saint-Martin
Villeneuve-Loubet (06) : La Flibuste
Aix-en-Provence (13) : Le Art
Aix-en-Provence (13) : Mickaël Féval
Aix-en-Provence (13) : Pierre Reboul
Eygalières (13) : Maison Hache
Gémenos (13) : La Magdeleine – Mathias Dandine
La Ciotat (13) : Couleurs de Shimatani
La Ciotat (13) : La Table de Nans
Le Puy-Sainte-Réparade (13) : Hélène Darroze à Villa La Coste
Le Sambuc (13) : La Chassagnette
Le Tholonet (13) : Le Saint-Estève
Les Baux-de-Provence (13) : L’Aupiho – Domaine de Manville
Marseille (13) : Alcyone
Marseille (13) : L’Épuisette
Marseille (13) : Saisons
Marseille (13) : Signature
Marseille (13) : Une Table, au Sud
Saint-Cannat (13) : Le Mas Bottero
Saint-Rémy-de-Provence (13) : L’Auberge de St-Rémy-de-Provence – Fanny Rey&Jonathan Wahid
Saint-Rémy-de-Provence (13) : Restaurant de Tourrel
Salon-de-Provence (13) : Villa Salone
Ventabren (13) : Dan B.
Bandol (83) : Les Oliviers
La Cadière-d’Azur (83) : René’Sens par Jean-François Bérard
La Celle (83) : Hostellerie de l’Abbaye de la Celle
La Croix-Valmer (83) : La Palmeraie – Château de Valmer
Le Lavandou (83) : L’Arbre au Soleil
Les Arcs (83) : Le Relais des Moines
Lorgues (83) : Bruno
Lorgues (83) : Le Jardin de Berne
Saint-Raphaël (83) : Récif – Les Roches Rouges
Saint-Tropez (83) : Colette
Tourrettes (83) : Faventia
Ansouis (84) : La Closerie
Avignon (84) : La Mirande
Avignon (84) : La Vieille Fontaine
Avignon (84) : Pollen
Bonnieux (84) : La Bastide
Cadenet (84) : Auberge La Fenière
Châteauneuf-du-Pape (84) : La Mère Germaine
Cucuron (84) : La Petite Maison de Cucuron
Gigondas (84) : L’Oustalet
Joucas (84) : La Table de Xaxier Mathieu
L’Isle-sur-la-Sorgue (84) : Le Vivier
1) Les nouveaux venus en 2023 dans la région PACA sont indiqués en gras.

Publié le

Les plus lus

Anatomie d'un rapport Cinéma IAM

Anatomie d’un rapport, à voir le 21 mars

Anatomie d’un rapport (1976), c’est le nouveau film programmé par l’institut audiovisuel de Monaco au théâtre des Variétés. Ce long-métrage a été coréalisé par Luc Moullet et sa compagne, Antonietta Pizzorno
Monaco Hebdo